Sports

Des médecins tirent la sonnette d’alarme

Alors que Tokyo se prépare à accueillir cet été les Jeux Olympiques, un syndicat de médecins japonais a affirmé que la tenue de l’événement est impossible dans la situation actuelle, alors que le pays fait face à une quatrième vague de contamination par le coronavirus.

Dans dix semaines, le Japon doit devenir le centre du monde sportif. En effet, à compter du 23 juillet prochain, les Jeux Olympiques doivent se tenir à Tokyo après avoir été reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus. Mais la situation sanitaire dans le pays reste très préoccupante, avec une quatrième vague actuellement en cours et qui a précipité la prolongation de l’état d’urgence dans plusieurs régions, dont la capitale. Si les dirigeants du CIO et du Comité d’Organisation continuent de travailler dans le sens d’une organisation aussi normale que possible, mais sans spectateurs étrangers, de l’événement, des médecins n’ont pas hésité à tirer la sonnette d’alarme au travers d’un message transmis au gouvernement japonais dirigé par Yoshihide Suga dans lequel ils s’opposent « fortement à la tenue des Jeux de Tokyo à un moment où les gens dans le monde entier se battent contre le nouveau coronavirus ».

Ces médecins affirment également que, dans la situation actuelle, « il est impossible de tenir des Jeux sûrs pendant la pandémie ». Dans ce communiqué, ces médecins japonais exerçant dans les hôpitaux mettent en avant « le danger représenté par les nombreuses formes de nouveaux variants du virus qui vont arriver à Tokyo de partout dans le monde » à l’occasion de l’arrivée des 206 délégations devant prendre part aux épreuves organisées dans 33 sports tout au long de la quinzaine.

Une déclaration qui intervient alors que l’opinion publique japonaise est toujours plus favorable à une annulation des Jeux Olympiques, voire à un nouveau report que le CIO a d’ores-et-déjà refusé d’envisager. De plus, en marge du maintien de l’état d’urgence, des gouverneurs de provinces se sont engagés à ne pas attribuer de lits d’hôpitaux aux athlètes malades, ce qui a en partie convaincu les Etats-Unis de renoncer à un stage de leur équipe d’athlétisme dans le département de Chiba peu avant l’ouverture des JO.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page