Technologie

les premiers benchs montreraient qu’il est plus performant que le MacBook Pro… 16 pouces


Annoncés le 20 avril dernier, les nouveaux iPad Pro ont pour eux un « déluge d’améliorations », dont l’incroyable puce M1, introduite avec les MacBook Air, Pro 13 pouces, et Mac mini en fin d’année dernière. Alors que les commandes devraient officiellement être honorées à partir de la seconde moitié de ce mois de mai, les premiers résultats de bench commencent à fleurir sur le Web.

50% plus performant que l’iPad Pro de génération précédente

A en croire des tests réalisés avec Geekbench 5, la cinquième génération d’iPad Pro est un monstre de puissance. Elle obtient des scores très élevés avec cet outil, qui mesure essentiellement les performances du processeur et de la partie graphique.

Avec un score de 1700 environ en single core, l’iPad Pro 2021 fait bien mieux que l’iPad Pro précédent, qui obtenait un score de 1117 et était animé par une puce A12Z, pourtant pas vraiment en manque de puissance.

Quand on se tourne vers les résultats multi-core, l’écart se creuse davantage semble-t-il puisque l’iPad Pro M1 affiche un score d’environ 7300, là où l’iPad Pro de quatrième génération se « contentait » d’un 4696 selon nos mesures à sa sortie.

Confronté aux Mac M1 et Intel

Mais, là où les résultats deviennent encore plus impressionnants, c’est quand on joue au petit jeu de la comparaison avec le plus puissant des MacBook Pro Intel encore commercialisés, à savoir le modèle 16 pouces, équipé d’un Core i9-9880H à 2,3 GHz, doté de 8 cœurs.

On constate que d’un point de vue CPU, l’iPad M1 semble dominer la puce Intel de neuvième génération Core. Il aurait été intéressant de voir ce que donne l’iPad Pro M1 face à la carte graphique dédiée, qui équipe le portable pro d’Apple, nous avions testé le modèle incluant une AMD Radeon Pro 5500M (avec 4 Go de mémoire), et qui offrait un score « Metal » assez solide à cette machine.

En l’occurrence, le résultat de tests ne semble pas figurer sur le site de Geekbench. On ne peut donc que supputer. Si on applique une hausse des performances de 50%, comme cela semble être le cas pour les autres mesures entre l’iPad Pro A12Z et l’iPad Pro M1, on approche un score d’environ 15 000 points, en partant des résultats que nous avions enregistrés avec la génération précédente d’iPad Pro. 

Toutefois, si on jette un œil au score Metal enregistré par les MacBook Pro M1, le résultat était plus proche de 19 500 points. L’iPad Pro M1 pourrait donc flirter avec ces performances graphiques.

Quelques précautions…

Si cette fourchette s’avère, l’iPad Pro 2021 serait donc en deça de ce que propose le MacBook Pro 16 pouces d’un point de vue GPU, mais au regard du facteur de forme, du fait que le M1 est une puce « d’entrée de gamme » et de l’absence total de refroidissement actif, via un ventilateur, la performance est énorme et laisse rêveur. Le M1 et les autres puces Apple Silicon de génération suivante pourraient bien ne pas finir de nous surprendre de sitôt.

Evidemment, comme il se doit, rappelons que ces résultats ne sont que des indications de puissance, et ne présagent pas des usages possibles et de la différence d’expérience induite par le système d’exploitation utilisé. Autrement dit, l’iPad Pro a l’air d’être encore plus pro que l’année dernière, mais iPadOS va devoir muscler son ergonomie pour offrir la souplesse et la rapidité nécessaire pour en faire un vrai ultraportable killer.

Source : MacRumors


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page