Femme

un roman policier so british à dévorer à l’heure du thé

À 77 ans, Judith Potts a deux passions : le whisky et se baigner nue dans la Tamise. Un soir, alors qu’elle nage tranquillement dans le fleuve, elle entend, provenant de la maison de son voisin, un cri suivi d’un coup de feu. Que s’est-il passé ? Mrs Potts décide de mener l’enquête avec Becks, la femme du vicaire, et Suzie, la dog-sitter de Marlow, qui ne rate jamais un ragot croustillant.

Avec ce premier volume des « Dames de Marlow enquêtent »,Robert Thorogood, auteur fétiche des séries télé anglaises (« Meurtres au paradis », diffusé sur France 2), met à l’honneur des héroïnes libres et indépendantes. Inspiré par sa mère et ses amies, il révèle le courage et le caractère bien trempé de chacune de ces femmes ainsi que la belle amitié qui les lie. Comme dans les romans d’Agatha Christie, les indices sont distillés au fil du récit, entre deux tasses de thé (ou rasades de whisky) et une grille de mots-croisés.

Mordant et divertissant, ce roman policier qui ne fait pas peur nous régale avec son côté décalé et son style anglais si plaisant. Au fil des pages, agrémentées d’une carte des lieux de l’intrigue, du portrait des personnages et d’autres surprises, le lecteur est happé par l’énergie insoupçonnée mais terriblement réjouissante de ces dames de Marlow.

Mort compte triple, vol. 1 de la série « Les Dames de Marlow enquêtent », Robert Thorogood
Editions de La Martinière
400 pages. 14,90 euros




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page