Politiques

suivez l’hommage de Jean Castex à Eric Masson, tué dans l’exercice de ses fonctions

Ce qu’il faut savoir

Un hommage national est rendu mardi 11 mai à Eric Masson, fonctionnaire de police de 36 ans tué le 5 mai à Avignon alors qu’il intervenait près d’un point de trafic de drogue. Cette cérémonie sera présidée, dès 15 heures, par Jean Castex à la préfecture du Vaucluse. Le Premier ministre sera accompagné de Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti. Dimanche, des centaines de policiers ont honoré la mémoire de leur collègue à Paris et à Avignon. Suivez notre direct.

 Remise de légion d’honneur à titre posthume. Cet hommage national s’ouvrira par un accueil républicain en présence de la famille du policier, des politiques et des représentants de syndicats. Le public, lui, pourra suivre la cérémonie sur écran géant. Jean Castex tiendra un discours, avant de remettre la légion d’honneur à Eric Masson, à titre posthume. La cérémonie se terminera par une minute de silence, puis une Marseillaise.

Durcissement des peines contre les policiers. Jean Castex a annoncé, à l’issue d’une réunion organisée lundi soir à Matignon avec les représentants des syndicats de policiers, un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers ou de gendarmes. Dans un communiqué, le chef du gouvernement a précisé que la peine de sûreté pour les personnes condamnées à perpétuité, pour un crime commis contre un policier ou un gendarme, serait portée à trente ans, et promet une “limitation stricte” des possibilités de réduction des peines pour les agresseurs de membres des forces de l’ordre. 

Deux gardes à vue levées. Quatre personnes avaient été placées en garde à vue ces derniers jours, dont le tueur présumé et un complice, arrêtés à un péage près d’Avignon, dimanche, alors qu’ils tentaient de fuir vers l’Espagne, et la sœur d’un des suspects. Mardi matin, cette dernière, ainsi que le chauffeur du véhicule, ont été libérés. Selon une source proche de l’enquête à franceinfo, le tueur présumé, âgé de 20 ans, aurait été identifié par un collègue d’Eric Masson. Les deux derniers gardés à vue doivent être présentés au juge mardi après-midi en vue d’une éventuelle mise en examen.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page