Economie

la première fois que « Le Monde » l’a écrit

On ne sait pas si Emmanuel Macron goûtera la référence, mais la « théorie du ruissellement » apparaît pour la première fois dans les colonnes du Monde, en anglais s’il vous plaît, la « Trickle down theory », le 14 novembre 1981 sous la plume de Robert Solé, un an après l’élection du républicain ultralibéral Ronald Reagan à la Maison Blanche.

Cette théorie du ruissellement, selon laquelle « la relance économique ne s’obtient qu’en aidant la haute finance et la grande industrie », car la fortune ruissellera alors tout le long de la pyramide sociale, colle aux basques du président Macron, réputé faire des cadeaux aux riches. Le chef de l’Etat s’est toujours défendu d’adhérer à une telle théorie, mais parle, nuance, de « premier de cordée ». Selon ses mots, prononcés le 15 octobre 2017 sur TF1, « si l’on commence à jeter des cailloux sur les premiers de cordée, c’est toute la cordée qui dégringole ».

L’article de Robert Solé en 1981 relate une crise au plus haut sommet de l’administration américaine qui montre à quel point cette notion recèle de charge politique et polémique.

Alors que Joe Biden vient de déclarer, le 28 avril, lors de son premier discours devant le Congrès, que cette théorie « n’a jamais fonctionné », l’article de Robert Solé en 1981 relate une crise au plus haut sommet de l’administration américaine qui montre à quel point cette notion recèle de charge politique et polémique : « Le président américain a dû affronter l’affaire Stockman, du nom de son directeur du budget. Ce brillant économiste avait naïvement émis quelques doutes, devant un journaliste, sur la politique économique dont il avait la charge : à travers une diminution uniforme des impôts pour toutes les tranches de revenus, on ne cherchait qu’à restaurer la Trickle down theory, c’est-à-dire la thèse républicaine classique selon laquelle la relance économique ne s’obtient qu’en aidant la haute finance et la grande industrie. M. David Stockman fut convoqué à la Maison Blanche et sérieusement admonesté. »

Il faut attendre le 23 février 2004 pour trouver, en français, la trace d’un « ruissellement » théorisée par le philosophe néerlandais Bernard Mandeville au début du XVIIIsiècle dans sa Fable des abeilles. Le journaliste Frédéric Joignot a rencontré le Prix Nobel d’économie Joseph E. Stiglitz, invité au Forum de Davos, « après avoir été accueilli en héros au Forum social de Bombay ».

Il vous reste 63.98% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page