Auto-Moto

Il s’offre des supercars avec les aides de l’Etat


En Californie, un entrepreneur a utilisé les aides de l’Etat visant à soutenir les entreprises pour s’offrir pas moins de trois supercars.

Ça y est, on commence tout doucement à voir la fin de l’épidémie de Coronavirus, avec le début du déconfinement amorcé il y a quelques jours et la réouverture des terrasses et des commerces le 19 mai prochain. Mais si la pandémie commence à se calmer en Europe, ainsi que dans de nombreux autres pays, elle est loin d’arrêter de faire parler d’elle, alors que toutes les actualités semblent tourner autour depuis plus d’un an à présent. Il faut dire que le Covid-19 aura engendré une crise sanitaire et économique sans précédent tout autour de la planète, et aucun pays ni aucune entreprise n’aura été épargné. C’est pour cela que de nombreux pays, que ce soit la France ou les Etats-Unis ont mis en place divers fonds, visant à aider les sociétés en difficultés. Mais bien sûr, qui dit aides dit également abus en tout genre, mais celui dont nous vous parlons aujourd’hui dépasse sans doute tout ce que vous avez déjà pu lire auparavant.

L’histoire se passe à Irvine, en Californie. Alors que la crise touchait durement le pays, un entrepreneur, comme des millions d’autres à travers le monde, faisait une demande au gouvernement afin de pouvoir profiter de prêts, visant à maintenir sa société hors de l’eau. Jusque là, tout va bien, même si le montant accordé peut déjà prêter à quelques questions. En effet, le jeune homme d’affaires a pu recevoir pas moins de cinq millions de dollars d’argent public, destiné à l’aider durant la crise. Sauf que voilà, il semblerait que l’argent versé par l’Etat n’ait pas forcément été utilisé à très bon escient, puisque ce nouveau millionnaire n’aurait pas tardé à tout dépenser dans des hôtels de luxe, ainsi que des vêtements de marque et autres objets divers et variés. Un train de vie plutôt particulier pour un entrepreneur apparemment en difficulté…

Jusqu’à 302 ans de prison

Mais ce n’est pas tout, car l’escroc se serait également offert pas moins de trois supercars, à savoir une Ferrari 458 Italia, une Lamborghini Aventador S et une Bentley Continental GT. Rien que ça. De là, une question se pose : comment a t-il pu toucher autant d’argent aussi facilement ? La réponse est simple, puisque le malfrat a tout simplement demandé des crédits à trois banques différentes, pour des sociétés qui ne sont en réalité pas en activité. Pour y arriver, Mustafa Qadiri, 38 ans, a utilisé de faux noms, numéros de sécurité sociale et signatures, autant de délits qui devraient compter dans le jugement final, qui devrait avoir lieu dans les semaines à venir. Selon son avocat, le faussaire pourrait écoper de pas moins de 302 ans de prison.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Voitures des joueurs du PSG : les stars et leurs bolides

Voitures des footballeurs : les véhicules les plus chers des joueurs français

Les voitures les plus rapides sur le 0 à 100 km/h (CLASSEMENT)


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page