Politiques

DIRECT. Suivez l’interview du Premier ministre, Jean Castex, au “20 heures” de France 2


Ce qu’il faut savoir

Une intervention particulièrement attendue, à l’heure des précisions du gouvernement sur les prochaines étapes de levée progressive des restrictions. Le Premier ministre, Jean Castex, est l’invité du “20 heures” de France 2, mardi 11 mai. Dans un contexte de début du déconfinement et de recul progressif de l’épidémie de Covid-19, le chef du gouvernement sera interrogé sur la situation sanitaire et la sortie de crise, mais également sur le malaise des forces de l’ordre, après les meurtres d’une fonctionnaire de police à Rambouillet et d’un policier à Avignon. Suivez notre direct. 

Le calendrier de la levée des restrictions dévoilé. Dans un entretien au Parisien, lundi, le Premier ministre a détaillé l’organisation des prochaines étapes du déconfinement. “Je le dis de la façon la plus claire : nous sommes enfin en train de sortir durablement de cette crise sanitaire”, s’est-il réjoui, tout en évoquant une “sortie (…) progressive, prudente et accompagnée”. 

 L’article 1er du projet de loi de sortie de crise sanitaire rejeté. Surprise à l’Assemblée nationale : l’article 1er du projet de loi relatif à la gestion de la sortie de crise sanitaire, qui prévoit la mise en place de ce pass sanitaire, a été rejeté (108 voix contre et 103 pour), mardi, par les députés. Dans ces différentes étapes de levée progressive des restrictions, le gouvernement prévoit notamment la mise en place d’un pass sanitaire, qui conditionnera l’accès à certains lieux à la présentation d’un résultat de dépistage négatif, d’un justificatif de vaccination ou de rétablissement à la suite d’une infection au Covid-19.

Malaise au sein des forces de l’ordre. Le Premier ministre a présidé, mardi après-midi à Avignon, une cérémonie d’hommage national à Eric Masson, ce policier de 36 ans tué le 5 mai alors qu’il intervenait près d’un point de trafic de drogue. Jean Castex avait annoncé, à l’issue d’une réunion organisée lundi soir à Matignon avec les représentants des syndicats de policiers, un durcissement des peines pour les agresseurs de policiers ou de gendarmes. 

De vives critiques envers LR. Le chef du gouvernement est également attendu sur la question des élections régionales. Lundi, Jean Castex a critiqué auprès du Parisien “l’exceptionnelle violence” du parti Les Républicains, responsable selon lui de l’échec de l’accord entre la majorité présidentielle et le président sortant de Paca, Renaud Muselier. 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page