Technologie

Tesla reconnaît en privé qu’Elon Musk exagère les capacités de son Autopilot


C’est une indiscrétion qui ne changera pas grand-chose à l’excellente année comptable que vit Tesla, mais qui en dit long sur sa communication. En privé, les responsables du constructeur admettent qu’Elon Musk exagère les capacités de l’Autopilot, le logiciel embarqué du véhicule. Dans un mémo, obtenu légalement par le site PlainSite -qui milite pour la transparence des données- CJ Moore, le directeur du développement du logiciel de l’Autopilot en personne, reconnait que son CEO va trop loin dans ses dithyrambes. 

Elles remettent surtout en cause un tweet du patron de Tesla dans lequel il reconnait implicitement une conduite quasi autonome à partir du moment, ou le conducteur est suffisamment alerte.

Quel est le niveau d’autonomie réel des Tesla ?

« Le tweet d’Elon ne correspond pas à la réalité technique de la voiture », admet l’ingénieur en chef, avant d’enfoncer le clou : « Tesla est à un niveau d’autonomie de niveau deux actuellement ». Ces révélations interviennent alors qu’en janvier, au cours d’une réunion dédiée aux actionnaires, Elon Musk se disait « très confiant dans le fait que la voiture serait capable de se piloter sans intervention du conducteur cette année ». 

Ces éléments sont également à mettre en perspective avec la façon dont communique Tesla de manière plus générale. En octobre dernier, par exemple, le constructeur déployait pour un petit nombre d’utilisateurs, la dernière version bêta du FSD (Full Self Driving), la partie conduite autonome de l’Autopilot. Grâce à celle-ci, les Tesla seraient capables d’une conduite partiellement autonome en ville et sur les routes « locales ». Le document obtenu par PlainSite révèle que cette version du logiciel a été déployée sur 824 véhicules, dont 753 appartenant à des employés du groupe. 

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Bien évidemment, ce n’est pas la première fois que les déclarations officielles de Tesla contredisent les affirmations de son patron. Là plupart du temps, ces différences d’appréciation concernent justement les capacités de l’Autopilot. 

Source : PlainSite




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page