Femme

Quels sont les métiers où l’on trouve les plus gros buveurs et fumeurs ?

Il y a quelques jours, Santé Publique France a publié un rapport qui met en lumière le lien entre milieu professionnel et pratiques de consommation de substances psychoactives (alcool, cigarette, drogues). Selon les secteurs d’activité, la consommation desdites substances varie largement.

Les secteurs les plus touchés par les substances psychoactives sont… 

De manière générale, les deux milieux professionnels les plus touchés par la consommation de substances psychoactives sont : lesArts et le Spectacle ; l’Hébergement et la Restauration

Ainsi, qu’il s’agisse de substances licites (alcool, tabac) ou illicites (cannabis, cocaïne, drogues dures), d’une consommation ponctuelle ou quotidienne, les personnes travaillant dans ces milieux en consomment beaucoup plus que la moyenne observée. 

Cependant, il convient de rentrer dans le détail car certaines substances spécifiques affectent davantage des secteurs que d’autres. 

Fumer : une pratique plutôt homogène selon les milieux et le sexe

Si le milieu de l’Immobilier est celui qui est le plus concerné par le tabagisme quotidien (49,7% chez les hommes, 32,5% chez les femmes), c’est une pratique qui touche tous les secteurs de manière assez égale. 

“Hébergement et Restauration”, “Construction”, et “Arts et Spectacle” sont presque autant concernés que le premier milieu mentionné : à 44% chez les hommes dans l’Hébergement et la Restauration ; à 38,6% dans la Construction et à 35,3% dans les Arts et Spectacle (toujours chez la gent masculine).

Mais si fumer affecte tous les secteurs de la même manière, on ne peut pas en dire autant de l’alcool… 

L’alcool : un mal masculin qui touche gravement l’Immobilier et l’Agriculture

En effet, si l’on en croit les chiffres présentés par le Baromètre de Santé Publique France, la consommation quotidienne d’alcool ravage davantage les secteurs de l’Immobilier et de l’Agriculture que les autres : 20,7% des hommes ayant des activités immobilières déclarent en boire tous les jours, 19% des agriculteurs l’affirment également. 

Des substances illicites, drogues dures, plus présentes dans les milieux artistiques

Les stéréotypes liés au milieu des Arts et du Spectacle semblent se vérifier dans la réalité. Effectivement, c’est le secteur qui est le plus touché par la consommation de substances illicites – qu’elle soit régulière ou expérimentale. 

La cocaïne, le cannabis, l’ecstasy, les amphétamines ou encore la MDMA font ainsi plus de ravages dans ce milieu que dans d’autres. Ils sont 70,6% à avoir déjà testé le cannabis ; 32,9% à en consommer régulièrement dans l’année ; 26% à avoir déjà expérimenté le cannabis et 26,7% à avoir testé l’ecstasy et tout le toutim. 

Ces chiffres réduisent considérablement dans les autres secteurs d’activité… A titre d’exemple, les individus travaillant dans la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné, ne sont que 1,4% à avoir déjà consommé de l’ecstasy pour expérimenter.

Un écart de taille entre hommes et femmes 

De manière globale, les femmes consomment moins de substances psychoactives que les hommes et ce, quel que soit le milieu professionnel. 

En ce qui concerne la consommation de substances licites, l’écart entre les deux sexes est le plus flagrant dans la consommation quotidienne d’alcool, plus particulièrement, dans le milieu de l’Immobilier : ils sont 20,7% des hommes à déclarer en boire quotidiennement contre seulement 3,2% chez la gent féminine, soit un écart de 17,5 points de pourcentage.

Pour ce qui est des substances illicites, le gap entre hommes et femmes est plus important dans le milieu des Arts et du Spectacle : ils sont 26% des hommes à avoir déjà expérimenté la cocaïne contre seulement 8,5% du côté des femmes, soit une différence de 17,5 points de pourcentage.

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page