People

Michel Polnareff : Anecdote surprenante sur son tube Goodbye Marylou


C’est une histoire peut-être trop belle pour être vraie. Selon le livre de Fabien Lecoeuvre, 1001 histoires secrètes de chansons, Michel Polnareff, 76 ans, aurait écrit Goodbye Marylou, sortie en juin 1989, lorsqu’il logeait au Royal Monceau à Paris. Dans cet hôtel, il fait la connaissance de Tracy Nelson, la fille du mythique chanteur américain Ricky Nelson, que Polnareff idolâtre. Pour rendre hommage au célèbre chanteur, décédé en 1985, il décide de nommer cette chanson en référence à l’un des plus grands tubes du chanteur, Hello Mary Lou.

Sauf que cette version vient d’être contestée ! Dans le dernier numéro du magazine Le Parisien “Patrimoine & Balades”, on apprend en effet qu’à cette période, Michel Polnareff, qui s’est récemment amusé des rumeurs qui l’accusent de tenir des dîners clandestins, a résidé dans une des chambres de la brasserie Aux Trois Valets, située à Fontenay-Trésigny, en Seine-et-Marne. Lors de ce séjour, qui s’étira sur trois ans, celui que l’on surnomme l’Amiral “ne parlait pas tellement, mais jouait souvent aux cartes. C’est ici qu’il y a écrit sa chanson Marylou”, assure André, un retraité du village.

Elle ne s’appelait pas Marylou, c’était une jeune cuisinière

Mais c’est la gérante de la brasserie qui va finir par lâcher la bombe. “Marylou ? En fait, elle ne s’appelait pas Marylou. C’était une jeune cuisinière. Il a déclaré qu’il avait écrit ce morceau aux États-Unis alors que c’était ici, sur la table noire du fond”, raconte-t-elle, sur de son fait. Des révélations étonnantes, qui mettent à mal la version de Fabien Lecoeuvre, beaucoup plus glamour.

En tout cas, le passage de l’artiste, qui ne semble pas très fan des tendances musicales contemporaines, aura laissé une trace indélébile dans le petit village de Fontenay-Trésigny. Selon la gérante de la brasserie Aux Trois Valets, l’artiste était “discret, triste à cause de ses déboires d’argent”. Une mauvaise passe dans la vie de Michel Polnareff, qui n’hésitera pas à s’en aller en oubliant quelques légers détails… “Il est parti en laissant plein de dettes, des milliers de francs !”, s’insurge André, le retraité du village.

Des anecdotes tout à fait surprenantes, même si la vie de l’interprète aux innombrables succès musicaux n’est pas un long fleuve tranquille. Si il est aujourd’hui critiqué par des chanteurs français réputés, Michel Polnareff, papa d’un petit Louka, coule des jours heureux avec sa compagne Danyellah.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page