Sports

Le PSG perd son gardien

Vincent Gérard (34 ans) évoluera à Saint-Raphaël les trois prochaines saisons. Le gardien de but international français du PSG annonce son départ dans le Var, ce lundi dans L’Equipe.

Direction le Var pour Vincent Gérard (34 ans). Après deux années passées dans la capitale, le gardien international français du PSG mettra le cap à l’intersaison sur Saint-Raphaël, où il s’est engagé pour les trois prochaines saisons. En passe d’être sacré champion de France sous les couleurs parisiennes pour la deuxième année de suite, lui qui l’avait déjà été en 2008 avec Montpellier et en 2014 alors qu’il évoluait sous les couleurs de Dunkerque, le Mosellan annonce ce lundi dans L’Equipe qu’il a donnera un nouveau virage à sa carrière dès la saison prochaine, pour un contrat qui pourrait bien être son dernier. Même s’il ne voit pas les choses de cette manière pour le moment. « A la fin de mon contrat, j’aurai 38 ans et demi. L’expérience me fait dire qu’un gardien en forme et bien entretenu peut aller au-delà des 200 000 kilomètres. » Il en aura beaucoup moins à faire pour rejoindre l’actuel neuvième de Lidl Starligue. Pourtant, Gérard ne voit pas son départ dans ce club qui n’a plus rien à espérer de la fin de saison et compte 25 points de retard sur le PSG comme une régression.

Gérard : « Je ne mangerai pas non plus des pâtes à chaque repas ! »

« C’est vrai que Saint-Raphaël rencontre plus de difficultés ces dernières années, mais le club reste ambitieux et je n’y vais pas du tout pour une espèce de préretraite dorée, mais plutôt avec la volonté de jouer une Coupe d’Europe mais aussi les premiers rôles en championnat. » Le champion du monde (en 2017) et d’Europe (en 2014) avec les Bleus n’a de toute façon pas eu le choix, puisque les dirigeants parisiens ne lui ont… rien proposé. « Mon agent a discuté avec le manager général (Thierry Omeyer) qui n’a pas pu, ou pas su, nous donner de réponse. Pour ma part, je n’ai pas eu d’échange (…) et le manager général n’a pas manifesté la volonté de me prolonger ni d’entamer des discussions. » Pour Gérard, considéré comme l’un des meilleurs gardiens au monde, l’addition s’avèrera forcément salée sur le plan financier. Mais il n’en fait pas une maladie. « Je ne dévoilerai rien en disant que ce (que lui offrira Saint-Raphaël) n’est pas à la hauteur de ce que je gagne maintenant à Paris, mais je suis très content et je ne serai pas obligé non plus de manger des pâtes à tous les repas », estime le futur portier du SRVH, qui assure d’ailleurs qu’il n’a « pas le sentiment de faire de sacrifices. »


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page