Technologie

On a testé Apple Fitness+, la salle de sport 2.0 que l’on a hâte de voir débarquer en France

Annoncé en septembre et lancé en décembre dernier dans les pays anglophones (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Irlande, Australie et Nouvelle-Zélande), Apple Fitness+ n’est pas encore disponible en France. Mais nous n’avons pas su résister à l’envie d’essayer le dernier service Made in Cupertino, surtout en ces temps de confinement et restrictions. 

En guise d’échauffement, rappelons qu’Apple Fitness+ est une sorte de salle de sport virtuelle. Pour 9,99 dollars par mois (ou 29,99 dollars par mois avec l’abonnement Apple One Premier), ce service vous propose de nombreux cours de sports issus de différentes catégories (HIIT, musculation, forme, danse, yoga, méditation etc.).
On trouve aussi des sessions qui nécessitent des équipements professionnels (rameur, tapis de court, vélo d’intérieur), qui seront bien pratiques lorsque les vraies salles rouvriront. L’idée d’Apple est assez simple, posez votre iPhone, mettez vos écouteurs et écoutez les consignes, le tout avec une Apple Watch au poignet.

Pendant un mois, nous avons essayé Apple Fitness+ au rythme d’une séance par jour (même si nous devons avouer que nous n’avons pas été toujours fidèles à cette promesse). Voici notre avis sur ce service, sur le fond et sur la forme, en version écrite et en vidéo. 

D’excellents profs et une bonne utilisation de la Watch 

Disponible sur iPhone, iPad et Apple TV (et pas sur Mac, ce que nous trouvons aberrant), Apple Fitness+ ne peut fonctionner que si vous possédez une Apple Watch. Dans le cas contraire, l’application « Forme » n’apparaîtra pas sur votre appareil et vous ne pourrez pas vous abonner.
Dans l’hypothèse où vous seriez bien propriétaire de la montre connectée californienne mais que vous l’avez oubliée à la maison, vous pouvez laisser tomber votre séance du jour. Fitness+ ne marche que si la montre est sur votre poignet. C’est dommage, mais nous en reparlerons un peu plus tard. 

En ce qui concerne l’interface d’Apple Fitness+, elle est assez simple à comprendre. Tout en haut, on trouve des raccourcis vers toutes les catégories proposées par la plate-forme.
Le reste de l’application est un mélange entre les cours récents (Apple en ajoute chaque semaine), ceux qui sont les plus populaires, des programmes (il y en a encore très peu, Apple ne s’est pas encore adressé à cette partie) et la liste de tous les profs, afin de choisir directement son coach (mention spéciale à Bakary et Jamie-Ray, nos préférés).
Dans chaque catégorie, on peut aussi affiner les résultats en choisissant un prof, une durée et le type de musique que l’on souhaite. En effet, même sans abonnement Apple Music, Apple Fitness+ vous propose des playlists issues de la plate-forme de streaming. Les profs dansent et évoluent dessus, ce qui rend le cours plus vivant (on peut si on le souhaite écouter sa propre musique). 

Comme souvent dans ce genre de programme, dans chaque cours, il y a trois profs. Celui du milieu parle et mène la danse, celui de gauche fait des mouvements adaptés aux débutants et celui de droite fait le plus d’efforts, pour celles et ceux qui veulent se dépasser. Cette approche, empruntée à des cours comme ceux de LesMills, permet de ne pas choisir un niveau de difficulté avant de lancer une session, et de pouvoir changer en cours de route. C’est une excellente idée pour inciter à ne pas baisser les bras et à revenir régulièrement. Chacun adapte son effort en fonction de la forme du jour. 

En haut à gauche de l’écran apparaissent des informations en provenance de l’Apple Watch (rythme cardiaque, nombre de calories consommées, comparaison avec les autres personnes ayant fait cet exercice).
En haut à droite, on trouve le cercle d’activité de la montre et, parfois, des informations contextuelles. Quand on change de morceau ou que le prof vous demande de consulter votre rythme cardiaque, tout apparaît en haut à droite. Là-aussi, nous sommes fans. Apple Fitness+ rend les cours interactifs alors qu’il utilise des vraies vidéos. C’est beaucoup plus sympa qu’un simple tuto que l’on pourrait trouver sur YouTube.
En revanche, Apple n’a pas pensé que vous pourriez vouloir briller auprès de ses amis ou sur les réseaux sociaux, il est impossible de prendre une capture  ou un enregistrement d’écran pour l’envoyer à un ami, Apple protège tout avec un DRM…

Globalement, nous avons toujours beaucoup apprécié les cours proposés par la plate-forme. Les profs sont tous excellents, donnent l’impression de vraiment s’adresser à leurs élèves alors qu’ils sont dans un studio et les exercices proposés sont plutôt intenses.
Tous les cours se terminent par la phrase « n’oubliez pas de fermer de vos anneaux », histoire de nous rappeler qu’Apple Fitness+ est avant tout un produit promotionnel pour l’Apple Watch. 

Sur le fond, Fitness+ n’a que deux défauts selon nous. La recherche par filtres est trop limitée, il est par exemple impossible de demander un cours sans accessoire (quand au bout de 10 minutes, le prof dit d’aller chercher des haltères, on se sent un peu bête), et il n’y a pas d’historique.
Il nous est arrivé de lancer un cours que nous avions déjà fait, sans nous en rendre compte.
Nous aimerions aussi qu’Apple lance des programmes qui s’inscrivent dans la durée, par exemple 30 jours, avec un ou deux exercices quotidien, histoire de ne pas à avoir à lancer un cours au hasard chaque jour. À part ça, le service est vraiment excellent. 

Apple a trop verrouillé Fitness+ 

Sur la forme, nous sommes en revanche bien plus partagés. Si la qualité des images est excellente (tous les cours sont filmés en 4K HDR, c’est la première fois qu’on s’émerveille devant les couleurs d’une salle de sport), Apple fait l’erreur de rendre l’utilisation de Fitness+ beaucoup trop compliquée. 

En effet, comme nous vous le disions plus tôt, il est impossible de lancer un cours sans Apple Watch. C’est très dommage, d’autant plus que pour être reconnue, la montre que vous utilisez doit être connectée au même compte iCloud que l’appareil que vous utilisez, tout en étant connectée au même compte iTunes (mais ces derniers peuvent ne pas être les mêmes)…
Il est aussi impossible de suivre des cours à plusieurs, Apple Fitness+ restreint son utilisation à un seul sportif. Un autre utilisateur peut suivre la séance, évidemment, mais son Apple Watch ne sert à rien. C’est très dommage. 

En ce qui concerne la compatibilité des appareils, la limitation pure et dure aux iPhone, iPad et Apple TV n’a selon nous aucun sens, d’autant plus que chaque appareil ne fonctionne pas de la même manière :

  • Sur iPhone, l’application Forme apparaît automatiquement si une Watch est jumelée. En revanche, si vous avez un autre iPhone dans votre famille, il est impossible d’installer l’application dessus sans une autre montre qui lui serait reliée, même dans le cas d’un partage familial.
  • Sur iPad, il faut télécharger Forme depuis l’App Store… mais l’application n’apparaît que si une Apple Watch est connectée à votre compte iCloud. Dans le cas contraire, l’App Store vous dira que votre iPad n’est pas compatible.
  • Sur Apple TV, l’application apparaît automatiquement sur l’écran d’accueil mais il est impossible de lancer une session si votre iPhone n’est pas connecté au bon compte. L’Apple TV vous dira de vous abonner, même si vous l’êtes déjà.

Ce grand n’importe quoi nous a souvent donné envie de renoncer à notre séance. Nous aurions aussi beaucoup aimé qu’une appli Mac et une version Web soient disponibles pour regarder un cours sur ordinateur à la place du petit écran de l’iPhone. 

Au final, le plus simple pour utiliser Apple Fitness+ sur son téléviseur est de lancer un cours sur son iPhone/iPad et d’utiliser AirPlay pour l’envoyer sur son grand écran.
Sur une Apple TV, vous aurez toutes les indications de l’Apple Watch. Sur un téléviseur connecté (Samsung, LG, Sony etc.), vous n’aurez que la vidéo (pas de rythme cardiaque donc).
Apple devrait vraiment revoir sa manière de faire et, pourquoi pas, rendre Apple Fitness+ accessible à toutes celles et ceux qui le souhaitent, avec ou sans Apple Watch. Quand on paye un service, pourquoi rendre son utilisation aussi complexe ? 

Apple Fitness+, un jour en France ? 

Aujourd’hui, Apple Fitness+ ne parle qu’anglais. C’est sans doute pour cette raison que le service n’est pas disponible en France même si, grâce à nos amis canadiens, tous les cours disposent déjà de sous-titres français.
Nous n’imaginons pas vraiment Apple retirer aux coachs leur spontanéité en employant des doubleurs VF, ce qui nous laisse penser que Fitness+ ne va pas débarquer de sitôt ou, alors, se contentera des sous-titres. À moins qu’Apple  aille recruter des profs dans les salles françaises ? 

Nous avons hâte de voir débarquer Fitness+ en France. À 9,99 euros par mois ou intégré à un bundle Apple One (30 euros avec iCloud, Music, Arcade, TV+ et un autre service ?), le service de sport 2.0 d’Apple a vraiment de quoi séduire de nombreuses personnes.
Nous avons adoré ce service pour ce qu’il propose, même si nous détestons beaucoup de choses sur sa manière de faire. Mais en élargissant le champ d’action de Fitness+, Apple tient potentiellement son futur best-seller.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page