People

Vaimalama Chaves jugée “grosse” par un internaute : elle réagit de la meilleure des manières


Être une personnalité publique dans une société ultra-connectée compte bon nombre de désavantages. L’un des principaux serait certainement le fait de recevoir le jugement constant d’anonymes sur les réseaux sociaux. Vaimalama Chaves ne dira pas le contraire, elle qui fait l’objet de vives critiques depuis qu’elle a été propulsée au rang de people suite à son couronnement Miss France 2019. La jolie tahitienne de 26 ans est en effet souvent prise pour cible par les internautes autour de ses supposées “rondeurs“. Ce fut encore le cas jeudi 6 mai 2021.

Alors que la chérie de Nicolas Fleury prenait plaisir à partager sa séance de sport avec sa communauté Instagram, un internaute s’est glissé dans ses messages. “Tu deviens grosse“, lui a-t-il écrit sans pincettes. Ni une, ni deux, Vaimalama Chaves a décidé de bloquer ce compte pour ne plus y avoir affaire. “Pas de mauvaises ondes autorisées ici“, s’est-elle justifiée en filmant son action de bloquer.

Après quoi, l’ancienne reine de beauté a brièvement pris la parole avec le sourire. “À l’image de la story que j’ai posté juste avant… Il y a des gens comme ça, qui sont nocifs, mais quand ça arrive, il ne faut pas les garder autour de nous“, a-t-elle conseillé. Pour accompagner ses dires, elle a listé les accords de Toltèques, ces règles de vie essentielles pour se libérer de la pression quotidienne conseillées par le chaman mexicain Miguel Ruiz dans un livre au succès mondial. “Les Quatre accords Toltèques : 1) Parole impeccable. 2) Ne prend pas les choses pour toi. 3) Ne fais pas de suppositions. 4) Fais de ton mieux“, lit-on. Une philosophie de vie que Vaimalama Chaves a décidé d’adopter pour se préserver de la malveillance. En cinquième accord, elle pourrait même rajouter : Avoir de l’humour. Car la brunette n’en a pas manqué en guise de conclusion vis-à-vis de son hater : “Lui, il a échoué au premier accord le pauvre“.

Vaimalama Chaves a appris à ne pas se rabaisser aux jugements des autres, elle qui a longtemps souffert de harcèlement scolaire à l’adolescence à cause de son surpoids. Chose qui n’a pas toujours été évidente. “À l’époque, je n’avais pas de recul. Les médisances m’affectaient beaucoup. Mais depuis, j’ai lu, j’ai réfléchi, j’ai mûri. Et j’ai réalisé que mon bonheur ne pouvait pas dépendre du regard des autres. Ce que les gens pensent ou disent, ça les regarde. Je ne veux pas les laisser me dicter leur loi !“, confiait-elle à Télé Star en 2019.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page