Technologie

la norme CHAdeMo pourrait peu à peu disparaître en France


Est-ce le début de la fin pour le format CHAdeMO ? Alors qu’il était obligatoire sur toute nouvelle borne installée depuis 2017, au même titre que le Combo ou le Type 2, le standard nippon risque de s’effacer du paysage hexagonal. En effet, le décret 2017-26 vient d’être amendé. La version révisée du texte n’oblige plus les installateurs de bornes de recharge rapide à proposer ce format pourtant très répandu sur la dernière décennie. La seule obligation concerne désormais les standards Combo et DC Type 2 (d’un minimum de 22 kW), qu’il s’agisse de l’installation de nouvelles bornes ou du remplacement des anciennes.

30 000 voitures électriques dans la panade ?

Bien que ces dernières années, les constructeurs aient opté dans leur très grande majorité pour le Combo, le standard CHAdeMO concerne de nombreux véhicules électriques plus anciens. Nos confrères d’Automobile Propre estiment à 30 000 le nombre de voitures électriques en France équipés du standard japonais.
Parmi celles-ci, une grande majorité de Nissan Leaf (20 000 immatriculations depuis 2015), mais pas seulement. Chez Mitsubishi, Citroën ou encore Peugeot, c’est ce format qui a été privilégié sur les premiers véhicules zéro émission. Les propriétaires de ces véhicules vont sans doute devoir faire face à un casse-tête, celui de trouver des bornes appelées à se faire de plus en plus rares.

A découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Fort heureusement, ce nouveau décret ne signe pas uniquement l’arrêt du CHAdeMO, il contraint également les nouveaux acteurs à proposer une interopérabilité entre leurs infrastructures mais aussi à rendre compte périodiquement de leur qualité de service. 

Source : Automobile Propre


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page