Sports

Derby du Nord : Yilmaz montre les crocs

Vendredi soir à 21 h, le RC Lens reçoit les Lillois pour la 36e journée du championnat. Après la déclaration de Gaël Kakuta, Burak Yilmaz a tenu à remettre les pendules à l’heure.

Quoi de mieux que du trash-talking avant un derby ? La rencontre opposant le RC Lens, cinquième de Ligue 1, au LOSC actuellement premier, à un point devant le PSG, s’annonce électrique. En effet, Gaël Kakuta, milieu offensif formé à Lens, n’a pas usé de la langue de bois lors de la conférence de presse avant le derby du Nord : « On se concentre sur nous, ce n’est que du bonus. On peut aller chercher plus haut, on va essayer de le faire. Et si on peut priver Lille du titre, ça serait beau aussi. Je préfère que Paris soit champion. » L’attaquant du LOSC, Burak Yilmaz, n’a pas tardé avant de lui répondre sèchement, certes, mais avec respect : « Je connais bien le joueur. C’est un très bon joueur, expérimenté. Par rapport au respect, il aurait dû garder ça pour lui. En plus, la semaine dernière, ils ont joué contre Paris et ils ont perdu. » 

Yilmaz soutenu par Galtier

L’entraîneur de Lille a réagi sobrement face à la déclaration de Kakuta. Christophe Galtier, d’un calme olympien, en conférence de presse, a tenu à ressortir une anecdote maligne tout en rappelant qu’une telle rencontre se doit de se dérouler dans un respect mutuel. « Gaël, qui est né à Lille, a dit ça, et ce sont des phrases de derby. On n’a pas appuyé là-dessus dans le vestiaire, ce sont des choses qui font partie du folklore (…) Le principal est que le match se passe dans un bon état d’esprit. J’espère qu’il n’y aura aucun débordement pendant, mais aussi juste après et plus tard ». Burak Yilmaz, auteur de 13 buts en Ligue 1 cette saison, se tient « prêt pour la guerre » comme on peut le lire sur le tweet du club de Lille.

Lire aussi :Leonardo, un loupé qui ne passe pas au QatarNeymar, coup de théâtre à venir ?Mais à quoi joue le PSG avec Messi ?




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page