Femme

plus “classe” que jamais, le string apparent fait son retour

« Let me see that thong », « Thong Song” … Chanté par Sisqó au début des années 2000, tant il était devenu l’objet de toutes les convoitises, le string fait de nouveau sensation sur la scène mode. Car après avoir habillé le déhanché de Britney Spears, de Christina Aguilera, et de Paris Hilton à l’aube du nouveau millénaire, le string refait irruption dans le vestiaire des party girls, qui ne demandent qu’à pouvoir ressortir danser.

De Christie Tyler aka Nycbambi sur Instagram, à Jourdan Sloane en passant par Camille Charriere, il n’y a qu’un pas. Ou qu’un string, qui ne s’apparente plus seulement à une arme de séduction massive, mais plutôt à un détail qui apporte ce je-ne-sais-quoi d’audacieux, à toutes les tenues.

Comment rester classe en adoptant la tendance du string visible de 2021 ?

Oui, classe et string ne sont pas des termes incompatibles. Et pour cause, ce sous-vêtement peu couvrant se greffe depuis peu à une floppée de vêtements hautement désirables. Car après avoir tissé ses ficelles sur les jupes de l’hiver dernier, le string charme maintenant les pantalons, avec lesquels il ne fait plus qu’un.

C’est en tout cas le cas du pantalon en maille côtelée Subsurface, dont l’esthétique trompe-l’œil met en évidence deux lanières latérales, qui calquent la coupe du string. Un modèle renversant, adopté avant l’heure par la new-yorkaise Jourdan Sloane, qui le twiste avec un top satiné.

De son côté, la modeuse française Camille Charriere, flirte ainsi avec la tendances des années 2000, en glissant sa silhouette dans un pantalon-string esquissé par la jeune designer de mode albanaise, Nensi Dojaka.

Qu’il soit cousu à un pantalon, ou qu’il y soit simplement associé, le string se dévergonde en 2021, en se remontant sur les hanches, pour laisser entrevoir son échancrure. Mais afin de calmer le jeu, le mieux reste de tempérer cet ensemble sexy avec un haut ample et décontracté : un t-shirt, un pull léger, une chemise manches retroussées… Qu’importe, puisque le string confirme l’essor stylistique, que la rédaction lui préméditait en octobre passé.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page