Femme

8 signes anodins qui indiquent que vous êtes intolérant.e, d’après les spécialistes

Depuis quelques années, l’intolérance au gluten fait de plus en plus parler d’elle. 

Au fur et à mesure que le savoir se répand, bon nombre de personnes découvrent ainsi qu’elles souffrent d’une “sensibilité non coeliaque au gluten” (SNCG) ou, dans le plus grave des cas, de “maladie coeliaque”. 

Qu’est-ce que le gluten et quels sont les signes annonciateurs d’une potentielle intolérance ? 

Qu’est-ce que le gluten ?

On associe souvent le gluten à la consommation de pain et pour cause : ce composé est présent en grande quantité dans cet incontournable de la table française. 

Pour être plus précis, le gluten est en fait une protéine présente dans certaines céréales telles que le blé, le seigle, l’avoine, l’orge ou encore l’épeautre. 

A chaque céréale, la protéine de gluten qui lui correspond. Dans le blé et l’épeautre, c’est la gliadine qui pose problème ; dans le seigle, la sécaline ; et dans l’orge, l’hordéine. 

Intolérance au gluten : de quoi parle-t-on exactement ?

Lorsqu’on est intolérant.e au gluten, cela signifie grosso modo que notre corps a du mal à le digérer

Ladite intolérance au gluten ne se manifeste pas immédiatement dans l’organisme. Parfois, on met quelque temps avant de comprendre qu’il supporte mal ces protéines tant les manifestations premières sont internes et indicibles.

En effet, un.e intolérant.e au gluten va connaître une augmentation de sa production d’anticorps visant à “combattre” ces protéines de gluten. Cette production d’anticorps se traduira par une réaction inflammatoire dans les cellules des villosités intestinales (petites structures de l’intestin grêle) ; les abimant au passage et pouvant même entraîner leur destruction. 

Sur l’aspect externe, ces symptômes internes se manifestent de plusieurs manières… Et ce sont CES signes qui doivent vous alerter quant à une potentielle intolérance au gluten.

Quels sont les signes qui montrent que vous êtes intolérant.e au gluten ?

Ainsi, certains signes avant-coureurs vous indiquent quotidiennement que votre corps ne digère pas le gluten. Les troubles digestifs sont ceux dont on entend le plus parler : diarrhée, constipation ou encore, ballonnements fréquents. 

Néanmoins, d’autres problèmes, moins connus, peuvent survenir suite à cette intolérance au gluten. A titre d’exemple, saviez-vous que ladite intolérance pouvait provoquer des troubles de l’humeur

D’autres symptômes encore sont si anodins qu’on a du mal à faire le lien : parmi eux, on trouve des maux de tête perpétuels ou une fatigue régulière.

N.B. : cet article ne se substitue pas à l’avis des professionnels de la santé. Si vous pensez souffrir d’intolérance au gluten, n’hésitez pas à consulter un médecin. 

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page