Politiques

VIDEO. Gauche : le piège du communautarisme


“Islamo-gauchiste !” s’écrient les détracteurs de Jean-Luc Mélenchon depuis qu’il a participé, le 10 novembre 2019, à la Marche contre l’islamophobie aux côtés du Collectif contre l’islamophobie (CCIF), désormais dans le radar des autorités. 

Le 10 décembre 2020, “Complément d’enquête” s’interroge sur le rôle de certains élus, accusés de complaisance envers les islamistes. La France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, s’est trouvé récemment sous le feu des critiques avec ces accusations d'”islamo-gauchisme”. 

“Islamo-gauchisme”, un terme qui remonte aux années 2000

“Islamo-gauchisme” : le mot n’existe pas dans le dictionnaire, mais il a fait son apparition dans les années 2000. “Islamo” faisait référence aux islamistes, “gauchiste” à l’extrême gauche, qui avait alors un combat commun : le soutien aux Palestiniens.

Repris par l’extrême droite dès 2012, il est utilisé aujourd’hui comme une attaque rhétorique, censé représenter une dérive d’une partie de la gauche. La Marche contre l’islamophobie de novembre 2019, organisée pour protester après une attaque contre une mosquée à Bayonne, en serait devenue le symbole. 

Un reportage de Lylia Melkonian et Rola Tarsissi diffusé dans “Complément d’enquête” le 10 décembre 2020.  

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique “Magazines“.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page