Sports

ces joueurs parisiens virulents dans le vestiaire

Si Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe on été en première ligne sur le terrain, d’autres ont pris le relais dans le vestiaire afin de ne pas reprendre le match.

Entrée dans l’histoire du football comme le premier match à ce niveau de compétition arrêté suite à des propos racistes, la rencontre entre le PSG et l’Istanbul Basaksehir, mardi, aura également vu Demba Ba devenir l’homme qui a dit non. L’international sénégalais a en effet le premier à militer pour un retour des deux équipes aux vestiaire.

Au cœur de la mêlée, Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe n’ont pas été en reste, les deux hommes poussé eux aussi pour l’arrêt du match. « On ne reprend pas tant que le quatrième arbitre est toujours sur le terrain. S’il a dit ça, il doit sortir. On ne tolère pas un arbitre comme ça », a notamment lancé l’attaquant parisien. Mais une fois les joueurs parisiens rentrés aux vestiaires, d’autres voix se sont élevées pour s’opposer à un retour sur la pelouse comme le demandait la Fifa.

Certains étaient prêts à reprendre

« On ne peut pas laisser passer ça », aurait ainsi lancé Idrissa Gueye, parmi les plus vindicatifs. Abdou Diallo est sur la même ligne que le milieu sénégalais, l’ancien joueur de Dortmund appelant à des actes forts et insistant sur la portée des mots employés par le quatrième arbitre. Et Layvin Kurzawa et Presnel Kimpembe sont tout aussi déterminés à ne pas reprendre tant que Sebastian Coltescu officie, que ce soit au bord du terrain ou dans le car-régie de la Var.

Les dirigeants se voulaient plus prudents, certains craignant une sanction de l’UEFA si les Parisiens refusaient de reprendre alors que les Turcs faisaient leur retour. Certains joueurs semblaient d’ailleurs prêts à reprendre, même si le sentiment qui dominait alors était que les Stambouliotes refuseraient de revenir sur la pelouse. Sortis dans le couloir, ils ont alors croisé un Demba Ba les appelant à une position concertée et marquante. L’ancien joueur de Chelsea allait être entendu…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page