Auto-Moto

Renault Talisman Baccara BiTurbo : notre rêve de cuir

Renault Talisman Baccara BiTurbo – Au moment où Peugeot s’apprête à relancer la production d’une berline hautes performances, incarnée par la 508 PSE de 360 ch, on se prend à rêver d’un modèle badgé du Losange capable de lui rendre la monnaie de sa pièce. Si un tel projet n’a aucune chance de voir le jour au sein du département Renault-Sport, Auto-Moto a décidé d’imaginer à quoi pourrait ressembler une Talisman sous testostérone. Mais plutôt que de l’affilier « bêtement » à la gamme RS, nous avons préféré voir en elle la digne descendante d’une icône des années 90 : la Safrane Baccara BiTurbo.

Fille de Safrane

En 1994, lors de son lancement commercial, ça sentait bon le cuit plissé à bord de la plus chic des sportives françaises. Pour la première fois, une grande routière tricolore associait avec goût raffinement et hautes performances, en mixant la finition Baccara à une motorisation V6 BiTurbo de 268 ch. Une puissance phénoménale pour l’époque, orchestrée par le préparateur allemand Hartge, où la berline fut expédiée pour subir cette cure de vitamine, avant de migrer vers le carrossier Irmscher, également basé outre-Rhin. La transformation complète fera grimper la facture à plus de 400 000 Francs, soit l’équivalent d’environ 100 000 € de nos jours.

Des performances stratosphériques

Dotée d’une transmission intégrale, la Safrane Baccara BiTurbo expédiait le 0 à 100 km/h en seulement 7,4 s, quand la 1000 m départ arrêté s’effectuait en 27,7 s, jusqu’à culminer à 250 km/h limités électroniquement. Toutes finitions confondues (dont RXE et Ellipse), elle fut assemblée à seulement 806 exemplaires, avant de tirer sa révérence en 1996, au moment de l’affreux restylage subit par la gamme Safrane. Une carrière en demi-teinte qui n’empêcha pas cette incroyable berline de forger son mythe.

Auto-Moto avait tenté d’injecter les gènes de la 205 GTi à l’actuelle 208 >> Plus d’infos

Un destin gâché ?

En 5 ans de carrière, la placide Talisman n’a pas pu en dire autant, aussi bien par manque de moyens que d’ambition. Faute d’avoir rencontré le succès escompté, elle ne sera d’ailleurs pas renouvelée lorsque sonnera l’heure de sa retraite, à l’horizon 2022. On ne peut que regretter que Renault-Sport ne se soit pas emparé du sujet pour donner une héritière à la fameuse Safrane, car la Talisman peut s’enorgueillir d’une rare élégance, jamais décelée durant la longue dynastie de la Laguna. 

Plus de 300 ch pour notre Talisman

Notre illustration de Renault Talisman Baccara – oui, on oublie la finition Initiale Paris – BiTurbo tente de rendre hommage à son homologue des années 90 en recevant des boucliers à peine plus proéminents, intégrant à l’avant une prise d’air horizontale cernée de longues portées rondes. Pour que la fête soit belle, nous l’avons tout bonnement affublée des jantes originelles, au diamètre toutefois majoré. Sous le capot, point de motorisation V6, mais on peut imaginer qu’elle reprendrait à son compte le 4-cylindre de l’Alpine A110, dans une configuration poussée au delà des 300 ch. Quant à ses trains roulants, nul besoin qu’elle recourt à une transmission intégrale, ses 4 roues directrices 4Control assurant le job.

Alors, c’est pas beau de rêver ?…

L’actualité insolite d’Auto-Moto :

Nouvelle Peugeot 208 : ferait-elle une bonne 205 GTI ?

Quand la Peugeot 508 PSE se prend pour une Audi RS4

Quand la DS9 se prend pour une Audi RS6


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page