People

Philippe Candeloro absent à la mort de son père : au bord des larmes, il raconte


Faustine Bollaert animait un numéro porté sur l’émotion de Ça commence aujourd’hui ce mardi 8 décembre 2020. Pour poursuivre sa semaine spéciale célébrités, elle amenait ses invités à parler de leurs combats difficiles dans la vie. Sur le plateau, Jarry a notamment évoqué les menaces dont il fait l’objet depuis qu’il est papa, Sarah Abitbol a quant a elle dénoncé les abus sexuels dont elle a été victime et Philippe Candeloro a de son côté fait de bouleversantes confidences autour du cancer de son père.

Ce dernier est décédé d’un cancer de la prostate à l’âge de 65 ans, après s’être battu longtemps contre la maladie. “Je pense qu’il a souffert beaucoup du traitement et des protocoles. En plus, à l’époque, c’était plus lourd qu’aujourd’hui. Il me racontait qu’on lui a posé une caméra dans l’urètre deux fois à vif, sans être endormi. (…) Je le voyais, à chaque fois qu’il rentrait d’examen, qu’il avait encore plus souffert et était encore plus diminué“, s’est souvenu l’ancien patineur artistique de 48 ans.

Son ablation de la prostate n’aura finalement pas eu l’effet escompté et, une fois sorti de l’hôpital, le père de Philippe Candeloro a rendu son dernier souffle. Le sportif n’avait alors pas eu le temps de lui faire ses adieux bien qu’il ait compris que son paternel ne se relèverait pas de sa dernière intervention. “Je me souviens d’un moment très précis, c’est quand ma mère m’a dit : ‘Il faut que tu ailles voir ton père, il te réclame’. J’ai dit que je n’irai pas. J’étais en pleine tournée aux États-Unis. Les médecins m’avaient dit qu’au niveau de la maladie, il n’avait plus rien, qu’il était guéri. Mais lui, je le voyais, il était fatigué. Je voyais que… c’était fini pour lui“, a-t-il déclaré, prêt à craquer et retenant avec peine ses larmes. “Ça veut dire qu’il était sorti de l’hôpital, qu’il était là pour se reposer, et je crois qu’il s’est laissé partir“, continue-t-il. Un mal pour un bien malgré tout pour Philippe Candeloro qui a “fait un deuil très rapide” : “Je me suis dit que c’était mieux pour lui. Il en avait marre de la vie en fait“.

Des années plus tard, c’est son frère qui souffre à son tour d’un cancer. “Une surprise” terrible pour le patineur qui refuse malgré tout de se faire dépister à son tour. Ce n’est que trois ans après qu’il sautera enfin le pas. Depuis, il s’engage à sensibiliser comme lorsqu’il avait participé à Stars à nu en janvier 2020.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page