Auto-Moto

Les scandales qui ont entaché l’élection Miss France


  • Anastasia Salvi – Des photos du passé assez osées (1/2)

    Il y a quelques semaines, Anastasia Salvi, Miss Franche-Comté 2020, a été contrainte d’abandonner son titre en raison de photos jugées “dénudées” par le Comité Miss France.

  • Anastasia Salvi – Des photos du passé assez osées (2/2)

    Ces photos, que vous voyez à l’image, sont celles qui ont créé la polémique. Elles furent prises en 2017 dans le cadre d’un concours international pour deux marques de coiffure. 

  • Isabelle Turpault – Des photos de règne un brin osées

    Miss France 1983 ouvre le chemin du scandale pour les prochaines miss. Suite à son couronnement, la jeune femme pose en tenue très légère (si on peut encore parler de tenue) pour Paris Match. La sentence tombe : 40 jours après son sacre, elle se voit destituée.

  • Laetitia Bléger – La Miss de tous les scandales (1/2)

    Outre sa relation surmédiatisée avec Brian Joubert, Laetitia Bléger fera beaucoup parler d’elle lors de son règne. Photos dénudées parues dans Entrevue et Playboy, participation à une émission de téléréalité… La déception est grande pour Geneviève de Fontenay qui n’hésite pas à suspendre la jeune femme pendant 6 mois.

  • Laetitia Bléger – La Miss de tous les scandales (2/2)

    Source : Playboy

  • Valérie Bègue – Le scandale des photos olé-olé (1/3)

    Valérie Bègue est sûrement la miss qui a donné le plus de fil à retordre à notre “Dame au chapeau”. L’histoire commençait bien, pourtant, mais elle se gâte peu de temps après l’élection. En cause : des photos sulfureuses mettant en scène une “Nasty Valérie, à mille lieues de la figure si innocente que Geneviève voyait en elle… 

  • Valérie Bègue – Le scandale des photos olé-olé (2/3)

    Tendancieuses et à la limite du blasphème (il est ici question de croix, de yaourt léché ; bref, on vous épargne les détails), les clichés ont failli provoquer une syncope chez la présidente du concours à l’époque.

  • Valérie Bègue – Le scandale des photos olé-olé (3/3)

    A l’issue d’un long combat, Valérie conserve finalement son titre mais est interdite de participation aux concours internationaux.

  • Kelly Bochenko – Des photos très privées qui finissent par être dévoilées

    Son nom ne vous dit pas grand chose et pour cause : Kelly Bockenko n’a pas été élue Miss France. Néanmoins, une affaire la concernant a éclaté, et les médias se vont vite emparés de son nom le temps de quelques articles. Des photos à caractère pornographique ont été publiées dans Entrevue (on ne vous le présente plus), sans l’autorisation de la belle qui souhaitait – sans surprise – les garder privées. Quelques semaines après le concours, elle sera destituée.

  • Elodie Gossuin – Interrogations déplacées sur le genre (1/3)

    Elodie Gossuin aura, malgré elle, connu son lot de scandales. Après avoir été élue Miss France et Miss Europe, la belle s’apprête à concourir au concours détenu à l’époque par Donald Trump : Miss Univers.

    Source : Instagram @elodiegossuin

  • Elodie Gossuin – Interrogations déplacées sur le genre (2/3)

    … A son arrivée sur le lieu de la compétition, elle se rend compte que des rumeurs selon laquelle elle serait transsexuelle court dans les couloirs. Les rumeurs furent si fortes que les organisateurs lui ont même réclamé un examen gynécologique pour s’assurer que ce n’était pas le cas.

  • Elodie Gossuin – Interrogations déplacées sur le genre (3/3)

    A ce sujet, Elodie déclare :

    La rumeur est partie du journal local, qui était partenaire de l’élection. Et en fait, je me retrouve quand même dauphine de Miss Univers. Alors je sais pas si c’était pour récompenser ma motivation à rester malgré les rumeurs ou pour refaire du buzz derrière. Objectivement, je n’en sais rien. Et il y avait une petite cérémonie en dehors de l’élection et [Donald Trump] me dit : ‘C’est chouette, parce que ce genre de buzz nous sert énormément.’ “

  • Rachel Legrain-Trapani – Discrimination et résultat truqué ? (1/2)

    C’est Sophie Vouzelaud, la première dauphine de Rachel Legrain-Trapani, qui est à l’origine de cette polémique. Près de 12 ans après le sacre de Rachel, Sophie, sa dauphine, remet en cause le couronnement de l’ex de Benjamin Pavard. Rappelons les faits. A l’époque, en décembre 2006, elles sont les deux dernières finalistes en lice pour remporter le titre de Miss France… 

  • Rachel Legrain-Trapani – Discrimination et résultat truqué ? (2/2)

    Alors que Sophie remporte à plate couture le vote du public (80% selon Sam Zirah, le blogueur qui a interviewé Sophie), c’est finalement à Rachel Legrain-Trapani que la couronne est décernée ; le vote du jury l’ayant favorisé au détriment de sa camarade. Sophie Vouzelaud affirme que c’est son handicap, la surdité, qui a effrayé les jurés et que sans cela, elle aurait sûrement gagné : “Pourquoi on m’a mis à la 2e place ? Je n’ai pas trop compris. Puis une femme qui fait partie du comité Miss France a dit que c’était pour me protéger. Me protéger de quoi ? Peut-être qu’ils avaient peur de moi, de ma surdité. Qu’ils ne me pensaient pas capable

    Source : Instagram @Sophievouzelaud_off

  • Alicia Aylies – Une “standardisation” raciste (1/3)

    Alicia Aylies, Miss Guyane élue par la suite Miss France, a essuyé de nombreuses critiques racistes dès le lendemain de son élection : ses cheveux crépus et frisés étaient au coeur de commentaires malveillants et délétères. Face à ses détracteurs, Alicia avait rétorqué : “Je représente les Outre-Mer, c’est une fierté pour moi”… 

    Source : Instagram @Aliciaaylies

  • Alicia Aylies – Une “standardisation” raciste (2/3)

    … Malgré ces propos, une photo enverra des signaux contraires à l’opinion publique, et attristera tous ceux qui étaient ravis de la voir assumer fièrement ses origines. Son photoshoot pour Paris Match va provoquer un tôlée hors et sur réseaux sociaux. Dans ce photoshoot, les magnifiques cheveux crépus d’Alicia sont transformés en un brushing lisse, et sa peau est très claire, limite “blanch(i)e”… 

    Source : Paris Match

  • Alicia Aylies – Une “standardisation” raciste (3/3)

    Quentin Girard, journaliste chez Libération, va lancer les interrogations avec son tweet. Le photographe et la société Miss France se justifieront en disant qu’il est normal de paraître plus clair lorsque des flash sont braqués sur vous. Mouais. On n’est toujours pas convaincu. 

    Source : Twitter @QuentinGirard

  • Corinne Coman – “Une noire, ce n’est pas vendeur” (1/2)

    Un scandale similaire avait déjà eu lieu quelques années auparavant, en 2003 plus précisément. Selon la “Dame au chapeau”, Paris Match était réticent à l’idée de mettre Corinne Coman en couverture… 

    Source : Instagram @Corinne_coman

  • Corinne Coman – “Une noire, ce n’est pas vendeur” (2/2)

    … Selon leurs dires : “une noire, ce n’est pas vendeur”. Geneviève, avec le – très fort – caractère qu’on lui connaît, s’était indignée et n’avait pas mâché ses mots. Un scandale.

  • Dernier scandale en date : le costume régional de Miss Lorraine (1/3)

    Geneviève, ah Geneviève… Incorrigible, cette Geneviève. C’est d’ailleurs pour ça qu’on l’aime (ou pas). Même en ne faisant plus partie de la Société Miss France, elle arrive toujours à mettre son nez dans le concours. Dernière polémique en date : le costume régional de Miss Lorraine… 

  • Dernier scandale en date : le costume régional de Miss Lorraine (2/3)

    Ce costume, rendant hommage aux Poilus, a fortement offusqué la Dame au chapeau : Je n’arrive pas à y croire, c’est tellement invraisemblable ! Comment peut-on relier une élection de Miss France, un concours de beauté, avec des Poilus qui sont morts pour la France. C’est inconcevable, il faut vraiment être taré et ne plus avoir d’idées. Je suis révoltée qu’on salisse comme ça le titre de Miss France. Jamais je n’aurais pu imaginer une chose pareille !”… 

  • Dernier scandale en date : le costume régional de Miss Lorraine (3/3)

    Ilona Robelin, Miss Lorraine 2019, n’a pas du tout l’air perturbé par ces propos : elle s’est dite “très fière de porter ce costume chargé d’histoire, qui représente bien la Lorraine tout en touchant tout le monde”.

    Sources : Instagram @Ilonarobelinoff

  • Delphine Wespiser – Une chevelure rouge feu qui soulève de nombreuses questions (futiles) (1/2)

    Au lendemain de son élection, la chevelure rouge de Delphine Wespiser soulève de nombreuses interrogations de la part des téléspectateurs, à un tel point qu’elle en parlera publiquement lors d’interviews en affirmant que c’est une coloration qui donne à ses cheveux leur aspect si flamboyant.

  • Delphine Wespiser – Une chevelure rouge feu qui soulève de nombreuses questions (futiles) (2/2)

    Source : Instagram @wespiserd


  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page