Politiques

le gouvernement élargit les possibilités de fichage


Instauré par décret par le gouvernement, mardi 8 décembre, le nouvel outil de renseignement qui élargit les possibilités de fichage fait débat. Près de 40 000 personnes sont ciblées et considérées comme une menace à l’ordre public. “Ces décrets modifient une partie du Code de la sécurité intérieure, notamment trois fichiers, utilisés par la police, les services de gendarmerie et l’administration. Sont concernées les personnes et associations susceptibles de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, à l’intégrité du territoire ou des institutions de la République, ou encore de constituer une menace terroriste”, précise mardi matin la journaliste de France Télévisions, Murielle Rousselin, sur le plateau de France 2.

Les défenseurs des libertés s’inquiètent de ces modifications. Les enquêteurs vont en effet pouvoir avoir accès à des informations sensibles, comme des données de santé ou encore leurs opinions politiques. “Il faut savoir que la CNIL a donné son aval à ces textes, mais elle est chargée de veiller au bon usage de ces informations. Elle demande et exige plusieurs précisions, notamment sur les sources utilisées pour collecter ces données personnelles”, conclut Murielle Rousselin.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page