Sports

Moins d’athlètes et plus de parité

Le Comité international olympique a validé le programme des épreuves des Jeux Olympiques de Paris 2024, qui verront moins d’athlètes y participer, mais une parité respectée à 50-50 entre les hommes et les femmes.

Les Jeux Olympiques d’été de Paris en 2024 vont marquer un tournant dans l’histoire olympique. Pour la première fois, autant d’hommes que de femmes vont en effet participer aux JO ! Précisément, ce sont 10 500 athlètes qui seront qualifiés pour Paris 2024, avec une parité respectée à 50-50 entre les hommes et les femmes, alors que les femmes ne seront que 48,8% lors des JO de Tokyo l’été prochain. Cette décision a été prise ce lundi par la commission exécutive du Comité international olympique.

Afin que la parité soit respectée, des changements ont été apportés au programme olympique. Ainsi, une épreuve mixte d’athlétisme (marche ou course) remplacera le 50km marche hommes, une nouvelle catégorie de poids en boxe féminine remplacera une catégorie de poids en boxe masculine, et trois épreuves mixtes en voile remplaceront des épreuves masculines et féminines en 470 et en finn.

Bach: « Adapter les JO 2024 au monde de l’après-coronavirus »

Si ces épreuves mixtes ou féminines viennent en remplacer d’autres, et non pas s’ajouter, c’est parce que le CIO a souhaité réduire le nombre d’athlètes qualifiés pour les Jeux Olympiques. Ils seront 592 (hommes et femmes confondus) de moins en 2024 par rapport à 2021. Ce quota entraînera également une diminution du nombre d’officiels et, par ricochet, une réduction de la taille et de la complexité des Jeux. « Ce programme nous permet d’adapter les Jeux Olympiques de Paris 2024 au monde de l’après-coronavirus. Nous réduisons ainsi davantage le coût et la complexité liés à l’accueil des Jeux », s’est réjoui le président du CIO Thomas Bach.

Deux sports vont principalement faire les frais de cette réduction du nombre d’athlètes : la boxe et l’haltérophilie. Deux disciplines qui connaissent actuellement des problèmes de gouvernance (boxe et haltérophilie) et de dopage (haltérophilie) et qui sont dans le viseur du CIO. Sans surprise, le CIO a également validé la présence de quatre sports additionnels lors des Jeux de Paris 2024: le skateboard, l’escalade, le surf et le breaking. Les trois premiers seront déjà au programme à Tokyo, alors que le breaking fera ses grands débuts olympiques dans la capitale française. Il y aura au total 329 épreuves lors de ces JO 2024 que la France attend d’organiser depuis un siècle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page