Politiques

l’ancien président inhumé à Authon


L’Europe était l’un des combats de sa vie. Alors, le matin du samedi 5 décembre sur le cercueil de Valéry Giscard d’Estaing ont été posés deux drapeaux, comme un symbole : celui de la France et celui de l’Union européenne. Son épouse Anémone, accompagnée de ses deux fils et de sa fille était bien entendu présente. Crise sanitaire oblige, seules une quarantaine de personnes ont été conviées, quelques anciens collaborateurs et la famille très proche.

L’ancien chef d’État est décédé mercredi 2 décembre à 94 ans, des suites du coronavirus, dans sa maison familiale à Authon (Loir-et-Cher), une commune de 700 habitants. “J’avais de l’admiration pour ce président. Je l’aimais bien, je me souviens bien de son septennat même si j’étais encore un enfant et un adolescent”, témoigne un riverain. Valéry Giscard d’Estaing a été inhumé dans le caveau privé de sa famille. Il repose désormais aux côtés de l’une de ses filles, Jacinthe, décédée en 2018. 

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page