Politiques

à Paris, les commerçants et les riverains sont désemparés après les débordements


La journaliste France Télévisions Camille Guttin est en duplex dimanche 6 décembre depuis le 20e arrondissement de Paris, où de nombreuses scènes de vandalisme ont eu lieu la veille, en marge de la manifestation contre la loi “sécurité globale”. Dans la partie de la rue où elle se situe, “trois voitures ont été incendiées, […] un camion a complètement brûlé […], et ça sent encore fortement la fumée”, indique-t-elle. De nombreux commerces ont été vandalisés. “Je me demande quand on va pouvoir véritablement manifester […] sans terminer là-dedans”, commente une riveraine.

Les banques et les agences immobilières ont été particulièrement visées par les casseurs, samedi 5 décembre. Le directeur d’une agence immobilière, Frédéric Martinache, a retrouvé sa boutique en piteux état. “Il y a des éclats de verre partout […], j’ai presque toutes les peintures à refaire”, déplore-t-il. Dans le quartier, habitants et commerçants s’inquiètent désormais des nouvelles manifestations à venir. “Il y a des manifestations oui, mais les commerces, ils n’ont rien à voir. C’est honteux”, commente une femme.

Le JT

Les autres sujets du JT


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page