Auto-Moto

Sébastien Ogier champion du monde 2020 si…

Sébastien Ogier est le deuxième pilote le plus titré de tous les temps en championnat du monde des rallyes. Entre 2013 et 2018, le Gapençais a réussi à aligner six titres mondiaux, donnant écho aux neuf sacres consécutifs de son compatriote Sébastien Loeb. A priori, le record de l’Alsacien devrait perdurer encore plusieurs années, puisque son ancien équipier chez Citroën se prépare à un prochain départ à la retraite, bien qu’il ait récemment annoncé qu’il le repousserait à la fin de la saison 2021, pour ne pas conclure sa carrière sur l’exercice actuel, grandement perturbé par la crise sanitaire.

=> Suivez le rallye de Monza en direct

Un 7e titre pour Ogier ?

En attendant, dès ce week-end à Monza, Sébastien Ogier peut renforcer son statut de deuxième pilote le plus titré de l’histoire. A l’occasion du septième et dernier rallye d’une saison tronquée par la pandémie de coronavirus, il peut coiffer une septième fois la couronne mondiale, tout comme son copilote Julien Ingrassia. Toutefois, il est important de noter que Sébastien Ogier n’a pas son destin en mains. Autrement dit, une victoire à Monza et le meilleur temps dans la dernière spéciale ne lui suffiront pas à être sacré à coup sûr. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il compte 14 points de retard au championnat sur Elfyn Evans, son équipier chez Toyota. Ainsi, même si le Français inscrit un maximum de 30 points, récompensant la victoire finale (25 pts) et le meilleur chrono dans la Power Stage (5 pts), une simple deuxième place d’Elfyn Evans (18 pts) sera synonyme d’un premier titre pour le Gallois.

Evans le mieux placé

Actuel leader du championnat en étant le seul à compter deux victoires, avec son copilote Scott Martin, Elfyn Evans est le mieux placé pour devenir le troisième Britannique à décrocher un titre de champion du monde des rallyes, après l’Ecossais Colin McRae (1995) et l’Anglais Richard Burns (2001). Pour cela, le Gallois ne doit pas concéder plus de 14 points à Ogier. S’ils se retrouvent à égalité, ils seront départagés au cumul de leurs meilleurs résultats particuliers au cours de cette saison (nombre de victoires, 2e places, 3e places…). Néanmoins, les deux pilotes Toyota devront garder un œil dans le rétroviseur, sur les Hyundai de Thierry Neuville et Ott Tänak.

Neuville et Tänak à l’affût

En effet, à l’occasion de l’ultime manche de cette saison très spéciale, pas moins de quatre pilotes peuvent espérer devenir champion du monde 2020. Mathématiquement, Thierry Neuville et Ott Tänak, avec leurs copilotes Nicolas Gilsoul et Martin Järveoja, sont encore en course, bien qu’étant repoussés à respectivement 24 et 28 points du leader. Le Belge part en quête d’un premier sacre, tandis que son équipier estonien ambitionne de décrocher un deuxième titre consécutif. Au regard de leur retard sur Evans, et à moindre mesure sur Ogier les deux pilotes Hyundai n’ont pas trop de questions à se poser. Pour viser le titre, ils sont dans l’obligation de gagner, tout en espérant une contre-performance de leurs rivaux. Chez les constructeurs, le titre se joue entre Hyundai et Toyota, actuellement séparés par 7 points.

4 pilotes pour un titre de champion

Découvrez ci-dessous tous les cas de figure pour connaître l’identité du champion 2020 :

  • Evans champion à coup sûr si : il ne concède pas plus de 13 points à Ogier, 23 points à Neuville, 27 points à Tänak.
  • Ogier champion à coup sûr si : il marque 15 points de plus qu’Evans ; il ne concède pas plus de 9 points à Neuville, 13 points à Tänak.
  • Neuville champion à coup sûr si : il marque 25 points de plus qu’Evans, 11 points de plus qu’Ogier ; il ne concède pas plus de 3 points à Tänak.
  • Tänak champion à coup sûr si : il marque 29 points de plus qu’Evans, 15 points de plus qu’Ogier, 5 points de plus que Neuville.
  • Classement pilotes avant Monza : Elfyn Evans (111 points, 2 victoires) ; Sébastien Ogier (97 pts, 1 vict.) ; Thierry Neuville (87 pts, 1 vict.) ; Ott Tänak (83 pts, 1 vict.)

En cas d’égalité, il convient de prendre en compte le total des meilleurs résultats de chaque équipage pour établir le calcul, dont les futurs résultats de Monza évidemment (nombre de victoires, 2e places, 3e places…) Pour rappel, un équipage peut inscrire un maximum de 30 points lors d’un rallye (25 points de victoire et 5 points de Power Stage).

Photo : Toyota Gazoo Racing

Plus d’infos rallye WRC :

Rallye Monza WRC 2020 : horaires, parcours, engagés, chances de titre… toutes les infos

Toyota : pourquoi Sébastien Ogier reste en WRC en 2021

Colin McRae – PHOTOS : les grands moments de sa carrière en rallye


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page