Sports

Le tweet très énigmatique de Cuisance

Sorti peu avant l’heure de jeu et remplacé par Morgan Sanson, Michael Cuisance a publié un (bref) message sur Twitter qui a beaucoup fait réagir. Avant de s’en expliquer.

Très en vue samedi face au FC Nantes, Michael Cuisance a été bien moins à son avantage, mardi, face à l’Olympiakos sur la pelouse du Stade Vélodrome. Peu inspiré dans ses choix, brouillon, le milieu de terrain marseillais a logiquement été remplacé avant même l’heure de jeu par Morgan Sanson. Une sortie prématurée qui ne semble pas avoir été du goût du joueur prêté par le Bayern Munich.

C’est tout du moins ce que laisse penser son tweet publié quelques minutes seulement après le coup de sifflet final. « LOL », a-t-il ainsi envoyé des vestiaires. Un court message qui a beaucoup fait réagir, les supporters de l’Olympique de Marseille ne goûtant guère de voir le natif de étaler ses états d’âme après cette première victoire olympienne.

« T’as fait un match dégueulasse fréro on a sorti la tête de l’eau quand t’as quitté le terrain donc t’as gagné le droit de la fermer, merci.» « Si c’est par rapport au changement frérot, supprime. Règle les problèmes en interne avec les concernés pas ici ça sert à rien.» « Frere viens pas parler avec le match Dégueulasse que tu viens de faire on dirait un chiens perdu sur. le terrain» « Je suis pas bien du tout la, que ça reparte pas direct dans les problèmes après enfin une bonne chose au club. Rassure nous ou supprime. » Tels sont quelques-uns des nombreux messages postés par les fans Olympiens.

Des réactions qui ont incité le milieu de terrain phocéen à se justifier et à assurer que ce « LOL » n’avait rien à voir avec cette sortie prématurée. « Pas satisfait de mon match», a-t-il ainsi écrit en réponse à un message de désapprobation. Pas sûr que cette explication convainque grand monde.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page