Crypto

Bitcoin manque « de l’intégrité d’un vrai marché » : une cause d’échec ?

Bitcoin, son fonctionnement et ses détenteurs seraient-ils trop opaques ? C’est l’avis de Gary Cohn, ex-président de Goldman Sachs et conseiller économique de Donald Trump. Ainsi, les forces de Bitcoin pourraient aussi conduire à son échec.

Les historiques de la finance restent pour beaucoup sceptiques à l’égard de Bitcoin. C’est le cas par exemple du PDG de JPMorgan, Jamie Dimon. Pour ce dernier, la cryptomonnaie n’est tout simplement pas sa « tasse de thé ».

Ancien président de Goldman Sachs, Gary Cohn éprouve lui aussi de sérieuses réserves à l’égard du Bitcoin et de son fonctionnement actuel. Pour l’ex-conseiller économique en chef de l’administration Trump, le boom actuel aura la vie courte.

Le système Bitcoin « n’est pas transparent »

« Pour toutes les raisons qui font que c’est une classe d’actifs en fort développement, elle peut échouer » déclare Gary Cohn dans une interview à Bloomberg Television. Et la première de ces raisons, c’est sans doute l’opacité.

Contrairement à d’autres marchés financiers, Bitcoin, ses hauts et ses bas, restent un mystère. C’est d’ailleurs ce que soulignait tout récemment  le fondateur de Mobius Capital Partners LLP. « Essayer de prédire le prix de Bitcoin est un jeu perdu d’avance » juge Mark Mobius.

Pour l’ex-banquier de Goldman Sachs, l’explication n’est pas à chercher bien loin. « Une partie de l’intégrité d’un système consiste à savoir qui en est propriétaire et à savoir qui l’a et pourquoi il est transféré ».

Bitcoin a-t-il besoin de l’intégrité d’un vrai marché ?

Or, Bitcoin ne répond à aucune de ces questions, considère-t-il. « Le système Bitcoin n’est pas transparent aujourd’hui. Il y a donc beaucoup de gens qui se demandent pourquoi il faudrait un système qui n’a pas de trace d’audit » insiste Gary Cohn.

Bitcoin connaît actuellement de fortes fluctuations, à la hausse, comme à la baisse. Déjà en 2017, l’actif atteignait un sommet historique, avant de rechuter. Depuis, il stagnait sous les 10.000 dollars. Ce n’est que depuis quelques mois que Bitcoin renoue avec des niveaux antérieurs.

Bitcoin « manque d’une partie de l’intégrité fondamentale d’un véritable marché » en conclut l’ancien économiste de l’administration américaine. Dans les mois qui suivaient le bull run de 2017, ce dernier déclarait déjà ne pas beaucoup croire au Bitcoin.

En revanche, comme Jamie Dimon, il fait part de son intérêt à l’égard de la blockchain et des cryptomonnaies dans la finance. Selon lui, ces technologies se révèlent plus faciles à comprendre pour les investisseurs que Bitcoin.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page