Femme

avez-vous adopté la tendance amoureuse du confinement ?

Les cinquante-cinq jours du premier confinement, ont laissé des traces indélébiles pour bon nombre d’âmes solitaires, qui se sont dit « plus jamais ». Plus jamais elles ne seront confinées seules, craignant de revivre le sentiment oppressant vécu à cette occasion.

D’où vient le Corona cuffing ?

Alors que la France demeure confinée à l’approche de l’hiver, voici qu’entre en scène une tendance amoureuse pour le moins originale, le Corona Cuffing. Inspiré du terme « cuff », littéralement menottes en anglais, le Cuffing pourrait se traduire par le fait de mettre les menottes à quelqu’un.

Loin d’être à caractère sexuel, le Corona Cuffing s’impose davantage comme une nouvelle pratique amoureuse. Et pour cause, cette dernière se révèle être la variante toute trouvée du « Winter Cuffing », une tendance populaire britannique adoptée par les personnes qui redoutent l’idée de passer l’hiver en solo. Récurrence saisonnière oblige, les « cuffers » mettent ainsi les bouchées doubles pour trouver le ou la partenaire avec qui se réchauffer en cette période d’isolement glaciale.

Bien que certains éléments diffèrent entre le Winter Cuffing et le Corona Cuffing, ces pratiques rencontrent pourtant quelques similitudes. A commencer par l’envie fugace des adeptes de trouver du réconfort. Et pour cause, les corona cuffers aspirent plus que jamais à trouver rapidement leur moitié, pour ne pas être contraints une seconde fois, d’être confinés seul à seul avec leur chat. Mais aussi et surtout, pour éviter de subir tout ce qu’inclue la solitude : dépression, anxiété, stress, troubles du sommeil, repli sur soi ….

Corona Cuffing : les applications de rencontre déjà sur le coup

Une tendance repérée depuis quelques mois, et qui s’est confirmée dès l’annonce de la mise en quarantaine, lorsque plusieurs couples se sont empressés d’emménager ensemble, dans le but de se confiner à deux.

En marge, c’était l’occasion pour les célibataires de faire des rencontres sur diverses applications spécialisées, à l’instar de Tinder, Meetic, ou plus récemment via la plateforme française Fruitz. Preuves de l’effervescence de cette pratique amoureuse, certaines applications ne manquent pas de mentionner sur leurs pages « recherche partenaire pour se confiner ensemble »

Se laisser séduire par cette tendance amoureuse ?

Face à la détresse psychologique provoquée par le confinement, aux journées raccourcies, et au froid qui gagne du terrain, il est malgré tout essentiel de peser le pour et le contre d’un éventuel besoin de s’essayer au Corona Cuffing.

Si certains feront tout leur possible pour trouver leur moitié « à temps », pour ne pas se laisser envahir par la solitude, d’autres analyseront le contexte, afin de comprendre leurs réelles attentes. Rappelons que rencontrer quelqu’un dans la précipitation n’a jamais été une solution, mais parfois, se laisser porter par certaines opportunités peut s’avérer bénéfique.

Gardons en tête de ne pas se laisser guider par la peur de l’isolement, mais plutôt par ses réelles émotions, afin de savoir si finalement, il vaut mieux être seul, que (mal ?) accompagné.

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page