Auto-Moto

Confinement : peut-on mettre son assurance auto sur pause ?

Comme beaucoup d’autres Français, cela fait quelques semaines déjà que vous n’avez pas utilisé votre voiture, et ce même si ce second confinement est bien moins strict que le premier. Vous n’avez pas besoin de vous rendre sur votre lieu de travail ni même de conduire pour aller faire des courses, et forcément, se pose donc la question de l’intérêt de l’assurance auto. Car si vous ne payez donc plus de carburant ni de frais divers et variés comme le contrôle technique ou l’entretien, ce poste de dépense reste très élevé et vous semble plutôt inutile dans le contexte actuel. Mais avant de décrocher votre téléphone pour demander une suspension de votre cotisation, lisez plutôt cet article. Car en réalité, ce n’est pas aussi simple que ça, et cela peut même vous attirer quelques problèmes assez fâcheux. Mais pas de panique, Auto-Moto vous explique tout ce qu’il faut savoir !

Avant toute chose, il convient en premier lieu de savoir qu’une fois votre véhicule immatriculé, il est strictement obligatoire de l’assurer, comme le précise l’article L-211-1 du Code des assurances « Toute personne physique ou toute personne morale autre que l’État, dont la responsabilité civile peut être engagée en raison de dommages subis par des tiers résultant d’atteintes aux personnes ou aux biens dans la réalisation desquels un véhicule est impliqué, doit, pour faire circuler celui-ci, être couverte par une assurance garantissant cette responsabilité ». Une obligatoire qui s’applique même lorsque le véhicule est à l’arrêt depuis plusieurs mois, car si celui-ci prend par exemple feu ou est volée, c’est alors votre responsabilité qui peut être engagée. Et cela peut vous coûter cher : « Le fait, y compris par négligence, de mettre ou de maintenir en circulation un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques sans être couvert par une assurance garantissant sa responsabilité civile conformément aux dispositions de l’article L. 211-1 du code des assurances est puni de 3 750 euros d’amende ».

Une remise est-elle envisageable ?

Si vous ne pouvez donc pas suspendre votre assurance auto, il est néanmoins tout à fait possible de demander une petite ristourne à votre assureur. Selon l’UFC-Que Choisir, chaque conducteur pourrait en théorie se faire rembourser 50 € en moyenne, en raison de la baisse de la sinistralité durant ce confinement, alors que le trafic routier a quelque peu baissé. Notez que si votre contrat a plus d’un an, il est possible d’utiliser la loi Hamon pour changer de compagnie à tout moment si la vôtre refuse de vous faire un geste commercial. Sans forcément demander une remise, il est aussi possible de revoir votre contrat pour supprimer certaines options qui ne sont alors plus utiles, mais attention, car il faudra alors penser à les prendre à nouveau à la fin du confinement. Vous pouvez également opter pour une formule basée sur votre kilométrage, qui vous permettra sans doute d’économiser quelques dizaines d’euros sur votre contrat durant le confinement.

Alors que les associations de consommateurs appellent donc les assurés à faire jouer la concurrence et demandent aux assureurs de rembourser à leurs clients le trop-perçu de cette année moins accidentogène, les compagnies ont de leur côté annoncé une hausse de leurs tarifs allant jusqu’à 2 % l’an prochain. Une situation que dénonce l’URF-Que Choisir « Sept mois après avoir révélé la manne de 2,2 milliards d’euros économisés par les assureurs auto/moto suite au confinement du printemps, l’UFC-Que Choisir dénonce l’enfumage des professionnels alors que les tarifs vont augmenter jusqu’à 2 % en moyenne l’an prochain ». Selon elle « Les assureurs sont tout à fait capables de proposer des ristournes. Ils n’en font juste pas bénéficier leurs clients fidèles. Elles sont réservées aux prospects ». L’association « exige des assureurs et de leur fédération (…) une stricte modération tarifaire des cotisations 2021. Et à défaut d’action de leur part, elle exhorte les pouvoirs publics à l’imposer ».

A lire également sur Auto-Moto.com :

Les radars verbalisent désormais les conducteurs sans assurance

Dans quelle région l’assurance coute t-elle le plus cher ?

Le comportement des Français vis-à-vis de l’assurance


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page