Auto-Moto

La future Subaru BRZ ne sera pas vendue en Europe

Après de nombreuses rumeurs, voilà que l’on en sait enfin un peu plus sur la prochaine génération de la Subaru BRZ, qui sera officiellement révélée dès demain. Plus que quelques heures avant de savoir enfin tout sur le coupé sportif japonais, qui partagera une fois de plus ses dessous avec la Toyota GT86. Il faudra malheureusement se contenter des images officielles et des informations que la marque voudra bien nous donner, puisque nous ne sommes pas prêts de croiser un exemplaire sur nos routes. Et pour cause, la nouvelle BRZ ne devrait pas faire le voyage jusqu’en Europe. Si l’on aurait évidemment pu s’en douter au vu du désamour pour ce type de véhicules chez nous, ça fait toujours un peu de peine d’en avoir la confirmation officielle. Et c’est une fois encore la faute de la fiscalité trop sévère, mais pas que, puisque plusieurs raisons expliquent le choix de Subaru quand au retrait de son coupé du Vieux Continent.

Si les spécificités techniques de l’auto ne sont pas encore connues, tout porte à croire qu’elle embarquera sous son capot un quatre cylindres qui devrait développer près de 260 chevaux selon les bruits de couloirs. Une mécanique assez prometteuse mais pas forcément très vertueuse, et ça, ça ne plaît pas du tout à nos dirigeants. Le coupé aurait alors très certainement écopé d’un lourd malus s’il avait été vendu en France, alors que le barème sera plafonné dès juillet prochain à 30 000 € à partir de 219 grammes de CO2. C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux constructeurs ont fait une croix sur l’Europe ou la France pour leurs modèles sportifs, à l’image de Nissan avec sa future 400Z ou encore Hyundai, qui stoppe la commercialisation de son i30N chez nous. Du côté des constructeurs français, ce n’est pas mieux, puisque Peugeot a fait une croix sur ses sportives thermiques badgées GTi, tandis que Renault ne proposera pas de nouvelle Clio RS. Sale temps pour les passionnés…

Un succès relatif

Mais ce qui a également motivé Subaru à se passer du marché européen, c’est que sa BRZ n’y rencontre en réalité pas beaucoup de succès. En effet, le coupé sportif n’a été vendu qu’à 522 exemplaires sur le Vieux Continent, contre 2 334 unités écoulées sur la même période aux Etats-Unis. Logique donc que la firme nippone privilégie la clientèle américaine, comme l’a confirmé un porte-parole à nos confrères britanniques d’Autocar. Il semblerait d’ailleurs que le même sort soit réservé à la Toyota GT86, les deux partageant depuis des années la même plateforme et la même motorisation. Quoi qu’il en soit, nous n’allons tout de même pas manquer de vous en dire plus sur le duo de sportives lors de leurs révélations respectives.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Quand le curé célébrait la messe en Subaru Impreza WRX – VIDEO

Subaru Impreza 2018 [ESSAI] : autres temps, autres mœurs

Subaru Levorg : La niche de la niche – Essai vidéo


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page