Technologie

Pourquoi il faut se méfier des casques à réduction de bruit trop bon marché

Vous désirez acheter un casque audio à réduction de bruits ? Mais quel modèle choisir ? Et surtout pour quel prix ? En effet, cette technologie s’est énormément démocratisée depuis son arrivée dans les modèles grand public il y a déjà 20 ans.

A côté des produits phares tels que le QC 35 II de Bose et le WH-1000XM4 de Sony, on trouve désormais des casques à 50 euros, voire 30 euros si on tient compte des promotions. Des constructeurs chinois comme Mpow sont devenus des spécialistes des petits prix.

Mpow

Est-il donc nécessaire d’investir dans un casque à 380 euros ? Pour le savoir, il faut d’abord comprendre les enjeux des systèmes réducteurs de bruits.

Il y a plusieurs types de réduction de bruits

Comme son nom l’indique, l’objectif est de réduire l’impact des bruits ambiants quand on porte le casque pour mieux profiter de sa musique ou de ses podcasts. Cela est particulièrement valable dans les transports en commun, par exemple, le métro, le train ou l’avion. La première barrière est la réduction passive, c’est-à-dire que le casque offre par sa conception un certain niveau d’isolation sonore. Ainsi, des écouteurs intra-auriculaires peuvent faire office de bouchons d’oreilles. Mais cela n’est pas suffisant, d’où l’idée de capter le son des bruits ambiants et d’envoyer une version négative (opposition de phase) dans l’oreille, afin de provoquer leur annulation.

Cette technique fait donc intervenir un circuit électronique spécialisé (DSP) et un ou plusieurs micros situés à l’extérieur du casque. Mais elle n’est pas toujours efficace et les micros se révèlent parfois trop sensibles au bruit du vent. Les constructeurs ont donc tenté de l’améliorer et ont abouti à un système hybride qui met aussi en oeuvre des micros placés à l’intérieur du casque, près des transducteurs. Ces micros ont pour tâche d’écouter le son que vous entendez et de transmettre l’information au DSP qui va la comparer au signal d’origine et opérer les corrections nécessaires. Les micros doivent cependant être bien positionnés pour éviter de générer des sons stridents à cause de l’effet Larsen.

Hybride

Le système de réduction des bruits dépend donc de nombreux éléments : les micros, le processeur de traitement du son et les algorithmes utilisés. En effet, une réduction trop faible se révèle inefficace et une réduction trop forte nuit à la qualité du son, car elle supprime des fréquences importantes dans la musique.

Ainsi, nous avons testé un casque du constructeur chinois TaoTronics vendu moins de 70 euros. Sans surprise, l’annulation de bruit est largement moins efficace que celle des modèles haut de gamme de Bose et Sony. Les bruits de fond tels que celui d’une voiture qui passe dans la rue ou le roulement d’un wagon de métro restent audibles, ce qui oblige à mettre la musique plus fort.

De plus, les casques audio à petit prix ne comportent pas des transducteurs de bonne facture. Il faut donc s’attendre à une qualité sonore moyenne, voire médiocre, si vous décidez d’acheter un exemplaire.

Faut-il pour autant opter uniquement pour du haut de gamme ? Si vous ne désirez pas grever votre budget, il existe des modèles intermédiaires qui feront parfaitement l’affaire. Par exemple, le Mid A.N.C., de Marshall, coûte actuellement autour des 150 euros et s’en sort honorablement, tant pour la qualité du son que pour l’élimination des bruits ambiants. C’est également le cas du nouveau Life Q30, de Soundcore, qui coûte moins de 100 euros et offre une bonne restitution du son, ainsi qu’une élimination satisfaisante des bruits les plus dérangeants.

L’autre solution consiste à utiliser le principe des bouchons d’oreilles en achetant des écouteurs intra-auriculaires de milieu de gamme, tels que les nouveaux Outlier Air V2, de Creative.

Creative

Ces écouteurs Bluetooth 5.0, vendus environ 70 euros, offrent un bon rapport qualité/prix et une bonne isolation passive selon nos premiers tests d’écoute. Le constructeur annonce une autonomie de 12 heures, qui peut atteindre un maximum de 34 heures avec le boîtier de charge fourni. Un bon investissement si vous n’avez pas de problème à supporter les embouts qui rentrent dans les oreilles (plusieurs tailles sont fournies).




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page