People

Philippe (L’amour est dans le pré 2020) finit seul : “bloquée”, Florence stoppe l’expérience


Seul depuis son divorce il y a quatre ans, Philippe (54 ans) espérait que L’amour est dans le pré 2020 lui apporterait son bonheur tant désiré. Il fondait donc beaucoup d’espoir en Florence, une hôtesse d’accueil de 58 ans, l’unique femme qui lui a écrit. Mais son rêve s’est vite effondré.

Si au départ, Florence était plutôt ouverte à la séduction, elle a vite refroidi Philippe en n’étant pas vraiment réceptive à ses avances. Dès qu’il l’effleurait sans le faire exprès, lors d’un tour en tracteur par exemple, il sentait un retrait. “Je pense qu’il s’emballe un peu vite, c’est peut-être son tempérament. Mais moi je prends mon temps parce que je ne veux pas être déçue“, a expliqué la prétendante. Malgré tout, Philippe tentait de garder le sourire et de lui laisser du temps. “C’est fatiguant. Donner, donner, donner. Ca fait cinquante ans que je donne, j’aimerais bien recevoir un petit peu“, a-t-il tout de même reconnu.

Lors du déjeuner, il a tenté de savoir si Florence se projetait avec lui. Elle lui a donc expliqué qu’il fallait qu’elle s’adapte à ce nouvel environnement. Philippe a alors tenté de la détendre pour que leur relation évolue. Mais la situation ne changeait pas vraiment. C’est donc un brin stressé que l’agriculteur a présenté Florence à sa voisine Edith qui est à l’origine de son inscription à l’émission. Mais surprise, la prétendante était plus ouverte que jamais et racontait sa vie personnelle sans problème, de quoi froisser Philippe. Il a donc expliqué à Edith la réalité de la situation. “Je ne la reconnais plus. J’ai l’impression d’être face à une étrangère. Elle ne s’est pas livrée. Franchement je n’ai plus envie d’aller de l’avant“, a-t-il regretté.

Lors d’une sortie au restaurant, Philippe a fait une mise au point avec Florence. Il a rappelé qu’il souhaitait avoir des échanges avec la femme qui partagerait sa vie et être serein. “Je me pose d’énormes questions“, lui a-t-il notamment lancé. Sur la défensive, Florence a dit qu’elle se posait aussi des questions et que c’était difficile de changer à son âge. “On va partir chacun de son côté, parce que je n’y arrive pas. Je suis bloquée“, a-t-elle ajouté. Les choses étaient enfin claires ! Ils ont pourtant passé un très bon moment dans une salle de jeu et se sont promis de rester amis.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page