People

Nagui soutenu par des figurants dans ses émissions : la somme folle dépensée par tournage


En cette période de crise sanitaire, les producteurs d’émissions télé doivent redoubler d’efforts pour maintenir leurs programmes à l’antenne. Le challenge étant de pallier à l’absence d’un véritable public. Pour cela, les idées ne manquent pas et il y en a une qui semble avoir séduit de nombreuses chaînes : le recrutement de figurants. En effet, comme le rapportent nos confères du Parisien dimanche 15 novembre 2020, si les animateurs ne peuvent plus recevoir des personnes lambda sur leurs plateaux, ils peuvent en revanche faire appel à des figurants rémunérés et ainsi contourner les règles du confinement.

Nagui n’a pas attendu que le coronavirus s’installe dans le pays pour user de ce stratagème puisque 10% de son public habituel dans Tout le monde veut prendre sa place était déjà constitué de figurants. Mais, désormais, c’est 100%. “On en a engagé une cinquantaine. Ça permet de garder de l’humeur, notamment quand Nagui fait une vanne. Pour lui, c’est essentiel“, explique le producteur du jeu de France 2, Philppe Dourche. Selon Diana, la responsable du public de plusieurs émissions via l’agence La nouvelle image, il y a tout à gagner en enregistrant de cette manière : “Niveau ambiance sonore, un figurant fait autant de bruit que dix personnes lambda“.

C’est cinq fois plus cher

Plus efficace, oui, mais surtout plus cher. Le producteur de Tout le monde veut prendre sa place évoque un budget de 7 500 euros rien que pour les figurants. “C’est cinq fois plus cher qu’en conditions normales“, reconnaît-il. Le figurant, lui, touchera entre “80 et 100 euros bruts par session de tournages” et pourra ainsi espérer faire ses heures d’intermittent. Une véritable opportunité pour ceux qui se trouvent au chômage depuis le début de l’épidémie.

À noter que, outre Nagui, Bruno Guillon sur les Z’amours et Cyril Féraud sur Slam bénéficient également de ce dispositif. Tout comme Laurent Ruquier avec son son émission du samedi soir, On est presque en direct. En revanche, Cyril Hanouna a préféré rester connecté à son vrai public, lequel apparaît en arrière-plan via leurs écrans dans Touche pas à mon poste. Un procédé beaucoup moins onéreux également favorisé par Jean-Luc Reichmann dans Les 12 coups de midi.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page