Femme

combien de temps durerait l’immunité après primo-infection ?

Plusieurs études scientifiques issues de pays différents l’affirment : l’immunité conférée par une première infection au Covid-19 est temporaire. Combien de temps dure-t-elle ? Pourquoi est-elle temporaire ? Autant de questions auxquelles nous répondrons dans cet article. Découvrez tous nos éléments de réponse.

Quelle réalité englobe le terme “immunité” ?

D’un point de vue scientifique, l’ “immunité” désigne une “résistance à une maladie, qui est obtenue suite à l’exposition continue du système immunitaire à ce virus, que ce soit par infection naturelle ou à travers la vaccination.” 

Néanmoins, tous s’accordent pour dire que cette immunité ne garantit pas toujours la protection complète de l’organisme face à ladite maladie… Et le coronavirus n’échappe pas à la règle.

Une immunité au Covid qui s’avère temporaire, malgré infection préalable… 

Combien de temps durerait l’immunité Covid ? Entre 5 à 7 mois.

Selon des chercheurs, dont les travaux ont été publiés** dans le journal Immunity en octobre dernier, l’immunité après exposition au Covid-19 ne durerait que quelques mois

En effet, le Docteur Deepta Bhattacharya, à la tête de l’étude concernée, affirme que “les anticorps neutralisants de haute qualité sont produits de manière stable pendant au moins 5 à 7 mois après l’infection par le SRAS-CoV-2. 

Dans certains cas, l’immunité au coronavirus et la production d’anticorps nécessaires se prolonge même au-delà de ces 7 mois. 

Une immunité qui s’amoindrit avec le temps

Malheureusement, “l’immunité diminue assez rapidement” avec le temps, affirme Helen Ward, professeure en santé publique à l’Imperial College of London. Une étude britannique* affirme qu’ “au cours de cette période (celle sur laquelle s’est déroulée l’étude, ndlr), la proportion de personnes testées positives pour les anticorps du Covid a diminué de 26,5%, passant de 6% à 4,4% de la population.” 

Pour plus d’un quart des participants à l’étude, cela “suggère donc une réduction notable des anticorps dans les semaines ou les mois suivant l’infection.

… Mais une immunité qui demeure incomplète, même en présence d’anticorps 

La présence d’anticorps post-infection ne garantit pas une protection complète au Covid

Selon le professeur Paul Elliott, en charge de la recherche menée par l’Imperial College de London*, ce n’est pas parce que vous avez déjà été infecté par le Covid que vous en êtes totalement immunisé

En effet, le chercheur déclare qu’ “un test positif aux anticorps ne signifie pas que vous êtes totalement immunisé contre le Covid (…) On ne sait pas encore si les anticorps confèrent un niveau d’immunité efficace”. 

De nombreuses interrogations demeurent quant au rôle joué par les anticorps dans la non-prolifération du virus

À l’heure actuelle, les effets des anticorps sur le Coronavirus sont encore flous et restent à prouver. Mi-octobre, Sciencenews.org précisait d’ailleurs qu’on ne savait toujours pas si leur seule présence dans l’organisme était un signe d’immunité pour l’individu concerné. 

Le Docteur Steven Sperber, chef au département des maladies infectieuses au centre médical de l’Université de Hackensack, met en lumière les innombrables effets des anticorps dans le ralentissement d’une maladie :

  1. Pour certaines infections, les anticorps peuvent fournir une protection contre une future réinfection.
  2. Pour d’autres, ils n’empêchent pas la réinfection, mais les symptômes se font plus légers.
  3. Dans d’autres cas encore, les anticorps peuvent n’offrir aucune protection.

Pour une maladie au degré de contagiosité aussi élevé que le Covid, ces effets sont encore plus incertains.

Ainsi, un test positif aux anticorps du coronavirus ne conclut qu’une seule chose avec certitude : vous avez déjà été exposé.e au Covid par le passé.

*Étude menée par l’Imperial College of London, sur un échantillon de 350 000 personnes, entre le 20 juin et le 28 septembre 2020, publiée sur le site MedRxiv.
**Étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Arizona, sur un échantillon de 5882 individus habitant dans l’État de l’Arizona, États-Unis depuis fin avril 2020

À lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page