Sports

Liverpool, l’hécatombe continue

Après avoir récemment perdu sur blessure les Virgil van Dijk, Trent Alexander-Arnold et Joe Gomez, les Reds enregistrent ce dimanche celle d’Andrew Robertson… La poisse !

Jürgen Klopp va avoir bien du mal à composer sa défense pour l’affiche de Premier League à venir entre Liverpool et Leicester, le week-end prochain. Comme ses compagnons d’arrière-garde Virgil van Dijk, Trent Alexander-Arnold et Joe Gomez, Andrew Robertson est sur le flanc, touché aux ischio-jambiers alors qu’il devait jouer avec l’Ecosse ce dimanche contre la Slovaquie en Ligue des nations.

L’intéressé, qui avait joué les 120 minutes du barrage qualificatif pour l’Euro 2021 contre la Serbie jeudi (victoire aux tirs au but des Ecossais, 5-4), vient ainsi grossir les rangs d’une infirmerie pleine à craquer chez les Reds puisque les Thiago Alcantara, Alex Oxlade-Chamberlain et Fabinho en sont également pensionnaires. Sans oublier un Mohamed Salah souffrant de la covid-19.

La Fifa encore sollicitée ?

Cette blessure du latéral gauche des tenants de la Premier League pourrait contraindre la Fifa à mettre la main au portefeuille, comme pour Joe Gomez qui, victime d’une blessure au genou gauche ces jours-ci alors qu’il était en sélection anglaise, motive déjà une aide de deux millions d’euros en vertu d’un programme de protection des clubs mis en place par l’instance internationale. Une assurance plafonnée à sept millions d’euros par an cependant.

Lire aussi:
Comment le Barça a manqué le coche pour Haaland
Un Mbappé à moitié prix pour le Barça
Les coulisses du retour avorté de Neymar au Barça

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/9

    2012 Chelsea

    Après avoir sorti le grand Barça en demi-finale, les Blues de Chelsea réussissent l’autre exploit de s’imposer en finale face au Bayern Munich qui évolue sur sa pelouse de la Fussball Arena (1-1, 4 tab à 3) à l’issue d’un acte de résistance remarquable. Didier Drogba devient le héros des Londoniens. L’attaquant ivoirien va égaliser à la 88e minute (1-1) avant de transformer le tir au but décisif. Il peut partir de Chelsea la tête haute.

  • 2/9

    2005 Liverpool

    Au vu du scénario de la première mi-temps et du score en faveur de l’AC Milan (3-0), la victoire des Reds à Istanbul constitue une colossale surprise. A l’image de leur réaction au retour des vestiaires : trois buts marqués entre la 54e et la 60e minute (3-3). La séance des tirs au but est remportée 3 à 2. Liverpool fait un retour fracassant sur la scène européenne, 21 ans après son dernier titre en C1.

  • 3/9

    1997 Dortmund

    Les Allemands n’étaient pas des novices en Europe (finaliste quatre ans plus tôt de la Coupe UEFA, déjà face à la Juventus) mais battre la Vieille Dame, 3-1, a constitué une vraie sensation. Tenante du titre, la Juve de Zidane, Deschamps et Del Piero s’incline face au Borussia entraîné par Ottmar Hitzfeld. Les buts sont inscrits par Riedle (29e, 34e) et Ricken (71e).

  • 4/9

    1995 Ajax

    L’Ajax possède un passé glorieux dans la compétition (triple lauréat entre 1971 et 1973) mais depuis, les Néerlandais peinent pour retrouver une génération capable de redevenir un monstre européen. Le club d’Amsterdam, entraîné par Louis Van Gaal, va y parvenir ce 24 mai à Vienne devant le grand Milan, tenant du titre et considéré à l’époque comme l’une des meilleures équipes du monde. Le seul but de la partie est inscrit par un jeune prometteur, Patrick Kluivert, entré en jeu un quart d’heure plus tôt (1-0, 85e).

  • 5/9

    1991 Etoile Rouge

    Un des pires moments de l’histoire de l’OM. Devenus favoris de cette finale 1991 de Bari, après avoir sorti l’AC Milan en quart de finale, les joueurs de Raymond Goethals tombent devant une équipe de l’Etoile Rouge dont le seul but était de défendre, en attendant la pièce ou un miracle. Ce furent les tirs au but qui permettront à Prosinecki, Pancev, Savicevic et compagnie de battre des Marseillais (0-0, 5 tab à 3) impuissants malgré son trio offensif composé de Papin, Waddle et Pelé.

  • 6/9

    1987 FC Porto

    La talonnade de Madjer a fait le tour du monde à l’époque. Et le geste de l’artiste algérien continue d’alimenter les discussions. Rabah Madjer avait égalisé de la sorte contre le Bayern Munich à la 77e minute. Le but vainqueur fut inscrit dans la foulée par Juary trois minutes plus tard (2-1, 80e). Les Bavarois, emmenés par Rummenigge, Matthäus ou Brehme, ne s’en remettront pas.

  • 7/9

    1986 Steaua Bucarest

    5. Ce chiffre symbolise l’incroyable victoire du Steaua Bucarest en finale le 7 mai 1986 à Séville contre le FC Barcelone (0-0 ; 2 tab à 0). Helmut Ducadam, le gardien de l’équipe roumaine, a stoppé les cinq tentatives des Catalans. Pour la première fois de l’histoire, la coupe aux grandes oreilles arrivait dans les mains d’un club de l’Est.

  • 8/9

    1982 Aston Villa

    Le Bayern, triple vainqueur quelques années plus tôt (1974, 75, 76), se fait piéger par la formation de Birmingham. A Rotterdam, Aston Villa s’impose 1-0 grâce à un but de Peter White. Les Anglais créent la sensation pour leur première participation dans l’épreuve reine européenne des clubs.

  • 9/9

    1979 Nottingham Forest

    Après avoir sorti au premier tour le grand Liverpool (2-0 ; 0-0), double tenant du titre (tirage au sort intégral à l’époque), les hommes de Brian Clough battent en finale les Suédois de Malmö (1-0) sur un but de Trevor Francis au stade olympique de Munich. Et dire que Nottingham Forest avait été promu en D1 anglaise deux ans auparavant et champion surprise en 1978. Forest a conservé son titre européen en 1980, autre exploit majuscule.



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page