Acceuil

Disney + compte près de 74 millions d’abonnés

Le service de streaming a attiré près de 74 millions d’abonnés à la fin du trimestre, surpassant les estimations et donnant à Wall Street une rare raison d’encourager l’entreprise de médias en difficulté.

De Disney (DIS) le stock a augmenté de 5% après les heures de négociation.

La plate-forme de streaming était l’un des seuls signes brillants pour Disney. Pour son exercice, qui s’est terminé en octobre, Disney a été martelé par la pandémie de coronavirus.

Les revenus de Disney se sont élevés à 65,3 milliards de dollars, soit une baisse de 6% par rapport à l’année dernière. Disney a subi une perte de 2,8 milliards de dollars au cours de l’exercice. Cela a marqué un net renversement par rapport à l’année précédente, lorsque Disney a réalisé 10,4 milliards de dollars de bénéfices.

«Même avec la perturbation causée par COVID-19, nous avons été en mesure de gérer efficacement nos activités tout en prenant des mesures audacieuses et délibérées pour positionner notre entreprise pour une plus grande croissance à long terme», a déclaré Bob Chapek, PDG de Disney, dans un communiqué. jeudi. “Le véritable point positif a été notre activité directe aux consommateurs, qui est la clé de l’avenir de notre entreprise.”

Disney +, qui célèbre jeudi son premier anniversaire, a été un canot de sauvetage pour Disney au cours d’une année terrible.

La société a vu ses parcs fermer pendant des mois avant de rouvrir à de nouvelles directives sanitaires et à des capacités limitées, tandis que son unité de studio à succès a dû pousser les films l’année prochaine.

Pourtant, Disney + n’a pas ralenti et Disney s’assure que l’entreprise continue d’investir dans le streaming.

Disney + était l'avenir. Maintenant c'est le cadeau de Disney

Disney a annoncé jeudi qu’il “ne déclarera pas de dividende en numéraire semestriel pour le second semestre de l’exercice 2020”. Cela était dû à «l’impact continu du COVID-19», mais aussi à «donner la priorité aux investissements dans ses initiatives directes aux consommateurs».

Cela suit Dan Loeb, le chef du hedge fund Third Point, écrivant une lettre à Chapek le mois dernier appelant la société à suspendre définitivement ses 3 milliards de dollars de dividendes annuels.

Loeb a exhorté Disney à injecter plus d’argent dans son service de streaming en transférant de l’argent à ses actionnaires. Jeudi, il semble que Disney ait fait exactement cela.

Loin de la croissance de Disney +, les parcs Disney étaient également à l’honneur.

La division a été plus durement touchée que toute autre unité de l’empire médiatique de Disney, ce qui a conduit à licenciements massifs.

“L’impact négatif le plus important du COVID-19 au cours du trimestre et de l’année en cours était d’environ 2,4 milliards de dollars et 6,9 milliards de dollars, respectivement, sur le bénéfice d’exploitation de notre secteur Parcs, expériences et produits en raison de la perte de revenus en raison des fermetures ou de la réduction de l’exploitation capacités », a déclaré Disney jeudi.

Et les nouvelles n’étaient pas meilleures pour la division parcs et centres de villégiature jeudi.

Disney a annoncé que Disneyland, le parc phare de la société en Californie qui est fermé depuis mars, restera fermé au moins jusqu’à la fin du premier trimestre fiscal de 2021, qui est fin décembre.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page