Technologie

les premiers utilisateurs de la constellation Starlink sont ravis

Les premiers utilisateurs de Starlink commencent à partager leurs impressions, comme le rapporte Ars Technica. Appels vidéo, téléchargements, streaming, visioconférence, jeux en ligne, tout semble fonctionner sans accroc. Un habitant du Montana a même atteint un débit montant de 174 Mbit/s, digne d’un accès en fibre optique.

Un utilisateur a transporté son matériel dans une forêt pour le tester.

Un autre a été jusqu’à transporter son nouvel équipement dans une forêt de l’Idaho non couverte par le réseau mobile sans rencontrer de problème (voir photo ci-dessus).

Du Très Haut Débit pour les zones rurales

Il semblerait malgré tout qu’il faille un environnement plutôt dégagé pour atteindre les meilleures performances. Côté latence, c’est moins impressionnant, comme attendu, avec des chiffres de 42 ms en moyenne. Logique, vu la distance de ces satellites. Mais les résultats de cette constellation en orbite basse surclassent malgré tout, et de très loin, ceux des offerts par les satellites géostationnaires habituels. Les zones rurales très étendues et dépourvues d’infrastructures télécoms aux Etats-Unis vont ainsi enfin pouvoir enfin accéder à du Haut et du Très Haut Débit. Starlink promet, en outre, de continuer à améliorer son service dans les mois qui viennent, tout en étendant sa couverture.

L’abonnement à Starlink coûte 99 dollars par mois, sans compter les 499 dollars pour l’équipement qui s’oriente de façon automatisée. Pour le moment, les bêta testeurs sont concentrés dans l’Idaho, le Michigan, le Minnesota, le Montana, l’Oregon, Washington et le Wisconsin. Elon Musk a promis sur Twitter que des milliers d’invitations supplémentaires seraient envoyées cette semaine.

Source : Ars Technica




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page