Technologie

le roi de la finesse est-il un bon smartphone ?

Avec son Find X2 Pro sorti en début d’année, Oppo a frappé fort. Après des débuts européens compliqués, la marque chinoise nous a prouvé qu’elle avait les capacités de rivaliser avec des constructeurs comme Samsung et Huawei. Selon nous, ce smartphone haut de gamme fait encore parti des meilleurs aujourd’hui.

Avec son Reno 4 Pro, Oppo tente de répliquer ce succès sur le secteur du milieu de gamme. Cet appareil mise sur son design pour se faire connaître… quitte à négliger l’aspect tarifaire. Le Reno 4 Pro vaut-il ses 799 euros ? Nous l’avons testé pendant une semaine.

Finesse et légèreté à l’honneur

À la première prise en main, le Reno 4 Pro surprend. À vrai dire, depuis le début de l’année 2020, peu d’appareils nous ont autant séduit. Plus léger que la plupart de ses rivaux (172 grammes alors que beaucoup dépassent les 200 grammes aujourd’hui), le Reno 4 Pro est extrêmement plaisant à manipuler. Son épaisseur de 7,6 mm et son design incurvé à l’avant comme à l’arrière procurent une sensation incroyable. Difficile de ne pas être impressionné par les efforts d’Oppo. Le design du Reno 4 Pro a vraiment de l’avance sur la concurrence. Précisons tout de même que le dernier iPhone 12 est encore plus fin (7,4 mm), mais que son épaisseur est identique sur toute sa longueur. Le Reno 4 Pro semble donc plus fin puisque ses 7,6 mm constituent la partie la plus épaisse de l’appareil.

Le dos du Reno 4 Pro, que le constructeur compare à un diamant, étonne lui aussi. Très lisse, il n’a quasiment aucun équivalent sur le marché. Impossible de voir la moindre trace de doigt sur ce matériau, le verre mat utilisé par Oppo étant recouvert d’un produit le rendant imperméable aux poussières et saletés. On apprécie aussi l’élégance de son module caméra qui, grâce à sa coloration intérieure, est plus discret que celui de nombreux mobiles concurrents. Oppo est toujours aussi fort en design. Si cet aspect est important pour vous, vous devriez définitivement vous intéresser à cet appareil.

Un superbe écran incurvé

D’une diagonale de 6,5 pouces, l’écran du Oppo Reno 4 Pro n’a rien à envier au haut de gamme. Incurvé sur les côtés, il offre une sensation d’immersion remarquable. On apprécie notamment la possibilité d’illuminer les contours de l’écran lors de la réception d’une notification, ce qui est très joli. De technologie OLED, l’écran du Reno 4 Pro dispose d’un taux de rafraîchissement adaptatif de 90 Hz et dissimule sa caméra frontale dans un petit poinçon. Bref, esthétiquement, c’est une nouvelle fois très réussi.

Cependant, Oppo aurait pu mieux faire d’un point de vue technique. La luminosité maximale de 579 cd/m2 que notre laboratoire a mesurée a beau être très satisfaisante, elle reste derrière de nombreux appareils concurrents. Pour 799 euros, nous nous estimions en droit d’exiger plus. Heureusement, dans la grande majorité des cas, l’utilisateur ne devrait pas en souffrir. Même constat au niveau de la fidélité des couleurs où le Reno 4 Pro s’en sort moyennement. Par défaut, nous avons mesuré un Delta E de 5,03 (plus cette mesure est proche de zéro, plus elle est bonne) alors qu’en mode « doux », nous ne sommes pas descendus au-dessous des 3,91. En comparaison, sachez que les meilleurs écrans OLED du marché disposent désormais d’un Delta E inférieur 1. Même si un public peu averti ne s’en rendra pas compte, nous aurions aimé qu’Oppo tente, là aussi, d’être le meilleur.

Une recharge éclair de 32 minutes

Depuis 2018, Oppo s’est imposé comme le pionnier de la recharge ultra-rapide. Grâce à sa technologie SuperVOOC, le constructeur est capable de recharger intégralement ses smartphones en un temps record. Le SuperVOOC 2.0 consiste par exemple en l’utilisation d’un chargeur de 65W capable d’émettre une puissance de 10V 6A et de la diviser en deux pour obtenir deux fois 5V 6A et ainsi charger continuellement en basse tension, ce qui permet d’éviter les surchauffes. Les smartphones de la marque disposent ainsi de deux batteries, afin de recevoir ces deux tensions distinctes.

Ainsi, on trouve deux batteries de 2000 mAh dans ce Oppo Reno 4 Pro, ce qui nous donne au total 4000 mAh. Selon les mesures de notre laboratoire, il ne faut que 32 minutes à cet appareil pour passer de 0 à 100% d’autonomie. À titre d’information, on récupère 28% en 5 minutes, 50% en 10 minutes et 68% en 15 minutes. De quoi mettre tout le monde d’accord, le Oppo Reno 4 Pro est, à ce jour, l’appareil le plus rapide du marché pour se recharger.

À lire aussi : Top 10 : les smartphones qui se rechargent le plus vite (octobre 2020)

En ce qui concerne la question de la durée de vie de l’appareil, elle est compliquée à évaluer aujourd’hui. Si le système de basse tension d’Oppo est théoriquement capable de réduire les risques, il nous est impossible de savoir ce que provoquera le SuperVOOC sur le long terme. Espérons qu’Oppo ait raison.

Une très bonne autonomie

La bonne nouvelle est que cette recharge de l’extrême ne nuit pas à l’autonomie du smartphone. En effet, toujours selon le laboratoire de 01net.com, le Oppo Reno 4 Pro est un des mobiles 5G les plus endurants du marché. L’appareil a résisté 15h31 à notre test d’autonomie polyvalente, ce qui le place à un niveau équivalent du Pixel 5 (15h34), un appareil équipé du même processeur. Nous avons aussi pu regarder des vidéos en streaming pendant 12h28 d’affilée sur cet appareil et nous avons réussi à simuler un appel téléphonique d’une durée de 21h55 sur une seule charge. Bref, le Reno 4 Pro s’en sort très bien, même s’il ne bat pas de records.

Une puce milieu de gamme

Justement, parlons du processeur du Reno 4 Pro. C’est le Snapdragon 765G de Qualcomm que l’on retrouve dans ce smartphone, une puce milieu de gamme avec un modem 5G intégré. Si cette dernière est suffisamment puissante pour que tout fonctionne parfaitement sur ce mobile (nous n’avons jamais ressenti la moindre lenteur et toutes les applications se sont correctement ouvertes), on ne peut que regretter de voir Oppo commercialiser son smartphone si cher. Le Xiaomi Mi 10 Lite (379 euros), le OnePlus Nord (399 euros), le Pixel 4a 5G (499 euros) et le Pixel 5 (629 euros) disposent tous de ce même SoC… mais coûte bien moins cher. À 799 euros, le prix du Reno 4 Pro s’envole.
Le design justifiait-t-il vraiment un tel écart ?

Profitons également de ce test pour parler de ColorOS, la surcouche d’Oppo. En attendant la prochaine version basée sur Android 11, nous ne pouvons que féliciter le constructeur chinois pour les améliorations de ces dernières années. Très moyen en 2018, ColorOS est devenue une des meilleures surcouches du marché en 2020. Son interface est jolie, les animations sont fluides et les « power users » disposent de plein de fonctions amusantes pour améliorer leur expérience d’utilisation. Seul point sur lequel nous souhaiterions voir Oppo s’améliorer, la clarté des réglages. Nous mettons au défi un utilisateur novice de trouver l’endroit où s’activent les gestes de navigation. Cacher cette option dans les Paramètres sous « Outils pratiques » n’est clairement pas l’idée du siècle.

Un bon appareil photo

Au dos du Reno 4 Pro, on trouve un triple module caméra. Au risque de vous surprendre, nous souhaitons remercier Oppo pour cela. Dans un monde où la plupart des constructeurs dotent leurs appareils, y compris les moins coûteux du marché, de quatre, voire cinq appareils photo juste pour faire riche (plus de la moitié d’entre eux sont généralement inutiles), nous sommes heureux de voir un constructeur respecter ses clients et n’utiliser que des modules utiles. Dommage qu’Oppo ne fasse pas cela sur toute sa gamme.

Chaque appareil photo du Reno 4 Pro a sa propre mission. On dispose d’un capteur de 12 Mpix (1/2,43 pouce) rattaché à un objectif ultra grand-angle, d’un capteur principal de 48 Mpix (IMX586, ½ pouce) rattaché à un objectif ouvrant à f/1.7 et d’un capteur de 13 Mpix lié à un téléobjectif pour un zoom x2. Oppo a préféré la polyvalence à l’extravagance et met au passage le paquet sur la vidéo. C’est normal, sa cible, « les jeunes créateurs », filment beaucoup avec leur smartphone.

Comme les Find X2 sortis en début d’année, le Reno 4 Pro est doué en photo. De jour comme de nuit, il délivre des photos d’une qualité satisfaisante et réussit à maintenir une bonne fidélité colorimétrique. La nuit, on apprécie le fait que l’appareil tente de coller à la réalité plutôt que de la fausser à l’aide d’algorithmes peu naturels. Le Reno 4 Pro ne rivalise peut-être pas avec certains champions de la photo comme le Pixel 5, mais il s’en sort très bien en toutes circonstances.

Côté vidéo, Oppo se vante de l’ultra stabilisation de son smartphone et de son système d’enregistrement vidéo nocturne. À l’utilisation, nous avons remarqué que le Reno 4 se  montrait plutôt efficace… sans toutefois se démarquer réellement de la concurrence. Face à d’autres smartphones vedettes comme l’iPhone 12, le Galaxy S20 ou le Pixel 5, il n’a rien de vraiment subjuguant.

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page