Politiques

la SNCF va supprimer jusqu’à 70% de ses TGV à partir de mercredi

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COVID_19

13h56 : L’association des Maires de France (AMF) partage sur Twitter un tableau qui résume ce qu’il est possible de faire ou non pendant le confinement. Vous pouvez le télécharger sur le site de l’AMF.

(AMF)

13h44 : Bonjour @Viriginie, comme lors du premier confinement, ce motif peut faire l’objet d’un déplacement, en cochant la case “déplacements pour motif familial impérieux” de l’attestation. L’idéal est de vous munir d’un justificatif prouvant l’hospitalisation de votre soeur. Vérifiez également que l’hôpital autorise les visites.

13h30 : Puis-je aller voir ma sœur hospitalisée à 400km de chez moi ?

13h29 : Bonjour , vous devez cocher la case “Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants” sur votre attestation de déplacement.

13h20 : Bonjour FI ,je renouvelle ma question : quelle case cocher pour une visite de parents en EHPAD ? Merci de votre aide.

13h18 : Face aux fermetures administratives, les commerces non alimentaires ont trouvé la parade : le “click and collect”. Ce service de retrait a notamment été adopté par plusieurs librairies de quartier.

12h39 : Devant les députés du groupe LREM, Jean Castex a reconnu une “maladresse”, après l’annonce par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, d’un nouveau couvre-feu à Paris voire en Ile-de-France, a appris franceinfo de sources parlementaires.

12h24 : “Il y a une pagaille effroyable au niveau de l’État.

“Personne ne sait où on va. On est sur des logiques d’ordres et de contre-ordres, de signaux divergents”, s’est agacé sur franceinfo Jean-Philippe Dugoin-Clément, vice-président de l’association des maires d’Île-de-France et maire UDI de Mennecy, dans l’Essonne.

10h43 : A partir de vendredi, les quelque 500 000 habitants de Liverpool (Royaume-Uni), ainsi que ceux qui travaillent dans la ville, se verront proposer des dépistages réguliers et rapides au Covid-19, qu’ils présentent ou non des symptômes. Environ 2 000 militaires seront déployés pour organiser ce dépistage géant. Ce dispositif pourrait être étendu à l’avenir pour accompagner un déconfinement, annonce le gouvernement britannique.

10h49 : A Paris, Nantes et Besançon, des lycéens ont bloqué leurs établissements pour dénoncer les conditions sanitaires face à l’épidémie de Covid-19. Les élèves sont parfois 35 dans une classe et la distanciation est alors impossible.

07h48 : “L’Inserm a modélisé un impact extrêmement significatif de l’application si celle-ci est téléchargée par un minimum de 20% des Français. C’est un objectif ambitieux mais atteignable.”

L’application mobile TousAntiCovid doit atteindre 15 millions de téléchargements d’ici un mois pour “nous donner une chance de plus de réussir la sortie de confinement”, ambitionne le secrétaire d’Etat au Numérique Cédric O.

06h47 : Les tests antigéniques, plus rapides (mais un peu moins précis) que les PCR, seront disponibles dans plus de 50% des pharmacies d’ici à la fin de la semaine, d’après l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine. En revanche, il sera difficile de trouver un médecin généraliste qui réalise ce type de tests. Explications.

06h46 : Il est 6 heures. Voici les principaux titres de l’actualité :

Plusieurs hommes armés ont attaqué six lieux distincts de Vienne, près de la synagogue du centre de la capitale autrichienne. Le bilan est ce matin de deux morts et d’au moins 14 blessés. Un homme armé a été tué par les forces de police.

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a condamné “une attaque terroriste répugnante”. “Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens.”

Des dizaines de millions d’Américains se rendent aux urnes pour choisir entre Donald Trump et Joe Biden. Le vote par anticipation a atteint un niveau record pour un scrutin, avec 99 millions de bulletins transmis.

• La France enregistre un nouveau record de contaminations et un niveau de mortalité inédit. Pour la première fois depuis le 20 avril, les hôpitaux français ont enregistré plus de 400 victimes du Covid-19 au cours des dernières 24 heures.

• Une cinquantaine de jihadistes affiliés à Al-Qaïda ont été tués au cours d’une opération menée au Mali par l’armée française dans la zone dite des “trois frontières”, à proximité du Burkina Faso, a annoncé hier la ministre des Armées, Florence Parly.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page