Sports

Aulas, un argument de plus contre Mediapro

Selon le président de l’OL, le prix élevé de l’abonnement à la chaîne Telefoot décourage les abonnements et favorise le piratage. Il milite pour plus de flexibilité.

Alors que la crise causée par Mediapro secoue le football français, Jean-Michel Aulas continue de faire campagne pour une refonte du mode de diffusion de la Ligue 1. Selon le président de l’Olympique Lyonnais, le format actuel, avec des diffuseurs qui payent très cher pour l’exclusivité, ce qui fait augmenter le prix des abonnements, est à revoir. « JMA » milite en effet pour plus de flexibilité.

« Le fait de vendre des droits exclusifs, de manière traditionnelle n’a plus de sens face à la possibilité d’avoir un contenu à la demande pour chacun, confie-t-il au magazine Challenges, relayée par le site Olympique-et-LyonnaisIl y a une dimension de prix évidente. Si d’un côté Mediapro n’arrive pas à avoir autant d’abonnés qu’il le souhaitait, c’est que l’offre cumulative de droits TV, plutôt que sélective, ne séduit plus. On arrive à un prix total démesuré, alors qu’on peut facilement adapter l’offre au besoin de l’utilisateur. On multiplierait ainsi les utilisateurs potentiels. »

« Celui qui veut pirater, c’est celui qui considère que le prix est abusif »

Cela plusieurs semaines qu’Aulas clame qu’il faut s’inspirer d’une plateforme comme Spotify, accessible à tous, où l’utilisateur aurait plus de latitude pour choisir ses programmes, et payer ainsi ce qu’il souhaite. « Il n’y a aucune raison qu’on soit différent de la musique ou du cinéma en tant qu’offre de divertissement, plaide ainsi le président de l’OL. Il faut savoir transformer la difficulté de Mediapro en une opportunité pour redéfinir avant tout l’offre de consommation de la Ligue 1 pour les 10 années à venir. Elargir notre base d’abonnés avec une offre plus intéressante permettrait de leur proposer un prix bien plus faible tout en personnalisant la demande. »

Selon Aulas, c’est clair, le prix de l’abonnement à la chaîne Telefoot est trop élevé. Et cela incite les fans de football à trouver un autre moyen de regarder les matches, de façon illégale. « Le piratage actuel, si la réponse que nous apportons sur le changement de l’offre et l’abaissement du prix est bonne, n’aura plus lieu d’être, assure-t-il. Celui qui veut pirater, c’est celui qui considère que le prix est abusif. Si la proposition est adaptée, au bon prix, il n’y a plus de sujet. »

Lire aussi:
Ce constat terrible sur l’OM et le football français 
Le beau salaire de Labrune à la tête de la LFP
Le classement de la Ligue 1 à l’issue de la 9e journée




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page