Acceuil

Tremblement de terre en Turquie: une fillette de trois ans sauvée vivante après 65 heures piégée sous les décombres

L’enfant, identifié par les autorités comme Elif Perincek, a été secouru lundi matin, plus de 65 heures après le tremblement de terre dévastateur. Le ministre turc de la Santé, Fahrettin Koca, a déclaré que la mère de Perincek et deux autres personnes avaient été secourues plus tôt, mais malheureusement l’un de ses frères et sœurs était décédé.

La nouvelle du sauvetage est arrivée quelques heures seulement après qu’un autre enfant a été retrouvé vivant sous les décombres et ramené en toute sécurité à la surface par les équipes de secours. L’Autorité turque de gestion des catastrophes et des urgences (AFAD) a déclaré qu’Idil Sirin, 14 ans, avait été sauvée après avoir passé plus de 58 heures coincée sous un bâtiment effondré.

Dans une vidéo téléphonique montrant le moment dramatique du sauvetage de Sirin, des dizaines de spectateurs sont entendus applaudir avec enthousiasme alors qu’elle est libérée de l’épave. Elle a reçu les premiers soins sur les lieux avant d’être transportée dans un hôpital local, selon Anadolu.

Des dizaines de personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessés après le tremblement de terre – d’une magnitude de 7,0 par le US Geological Survey – qui a frappé la mer Égée vendredi, secouant certaines parties de la Grèce et de la Turquie.

Le séisme a frappé à 14 kilomètres (8,7 miles) au nord-est de la ville de Néon Karlovásion sur Samos, a rapporté l’USGS, à une profondeur relativement faible de 21 kilomètres (13 miles), rendant son impact puissamment ressenti au niveau du sol autour de l’épicentre.

Au total, 20 bâtiments ont été gravement endommagés à Izmir par le tremblement de terre, selon le maire d’Izmir Tunc Soyer, la majorité d’entre eux se trouvant dans le quartier bourgeois de Bayrakli.

Plus de 900 répliques ont été enregistrées depuis le séisme initial, dont 42 d’une magnitude supérieure à 4,0, a déclaré l’agence turque chargée des catastrophes. Le tremblement de terre a également déclenché ce que les autorités ont appelé un “mini tsunami”, provoquant l’inondation des rues vendredi dans certaines parties de la province turque d’Izmir, ainsi qu’à Samos.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page