Sports

Des Bleus victorieux mais pas vainqueurs

Si le XV de France a dominé l’Irlande avec le bonus offensif (35-27), l’écart creusé par les joueurs de Fabien Galthié ne s’est pas avéré suffisant pour déloger l’Angleterre de la première place de l’édition 2020 du Tournoi des 6 Nations.

La mission était difficile, elle s’est finalement avérée impossible. A la suite de la victoire large et bonifiée de l’Angleterre en Italie, le XV de France devait étriller l’Irlande avec un écart minimal de 31 points pour renverser la table et remporter son premier Tournoi des 6 Nations depuis le Grand Chelem de 2010. Les hommes de Fabien Galthié ont démarré cette rencontre décisive, disputée dans un Stade de France privé de supporters, sur les chapeaux de roues. Après une première pénalité manquée par Conor Murray, qui a tenté sa chance en vain de 57 mètres, ce sont les Bleus qui ont frappé les premiers. A la suite d’un cadrage-débordement de Gaël Fickou sur Andrew Porter, l’ailier tricolore a servi sur un plateau Antoine Dupont pour le premier essai de la rencontre. Mais, à l’image de la rencontre face au pays de Galles, les Bleus ont payé leur manque de discipline. Le carton jaune reçu par Anthony Bouthier, coupable d’un en-avant volontaire pour claquer le ballon en touche devant Hugo Keenan, a fait douter les Tricolores. Malgré la pression de l’attaque du XV du Trèfle, c’est un XV de France solidaire qui a tenu le choc. Toutefois, juste avant le retour de l’arrière de Montpellier sur le terrain, à la suite d’une séquence de jeu au près, Cian Healy a trouvé un espace au pied des poteaux pour aplatir et relancer l’Irlande.

L’équipe dirigée par Andy Farrell s’en est ensuite remise à Jonathan Sexton pour passer devant peu avant la demi-heure de jeu. Un avantage qui n’aura finalement tenu que quatre minutes car Caelan Doris s’est mis à la faute. Remettant la main sur le ballon, les Bleus n’ont eu de cesse d’avancer et, à la suite d’un coup de pied pour lui-même, François Cros s’est dirigé vers l’en-but irlandais avant d’être stoppé irrégulièrement par le troisième-ligne adverse. La double sanction a été inévitable avec un essai de pénalité et le carton jaune pour le numéro 6 irlandais. Dix minutes d’avantage numérique dont les Tricolores n’ont pas su tirer parti, Romain Ntamack ne faisant que répondre au pied à Jonathan Sexton pour permettre au XV de France de retrouver son vestiaire avec un avantage de quatre longueurs, bien loin des 31 unités nécessaires pour arracher le titre. Mais les joueurs de Fabien Galthié ont retrouvé de l’allant au retour sur leur pelouse. Quatre minutes après la reprise, à la suite d’une bonne récupération de balle d’Anthony Bouthier, Romain Ntamack a pu décaler Gaël Fickou dans le fermé. Après une accélération du Parisien, il s’appuie sur l’inévitable Antoine Dupont qui, après avoir résisté au retour de la défense irlandaise, a envoyé son numéro 10 à dame. Avec deux pénalités, les Bleus ont démarré la deuxième mi-temps avec un 11-0.

La victoire, pas plus…

Avec un écart de quinze points, il fallait encore un effort, mais également un quatrième essai pour espérer arracher le trophée des mains du XV de la Rose. Mais, à l’heure de jeu, Robbie Henshaw a douché les espoirs tricolores. Le trois-quarts centre irlandais, remplaçant de Garry Ringrose, a envoyé valser la défense française sur un course croisée. Après avoir cassé trois plaquages et résisté au retour désespéré d’Antoine Dupont, le joueur du Leinster a aplati le deuxième essai du XV du Trèfle et relancé le match. Avec un écart réduit à huit longueurs et moins de 20 minutes à jouer, il n’était plus question de remporter le tournoi mais le XV de France a mis un point d’honneur à inscrire un quatrième essai et de prendre le point de bonus offensif. Ce qui est venu à dix minutes du terme par l’intermédiaire de Virimi Vakatawa. Après un coup de pied à suivre pour lui-même, Romain Ntamack a parfaitement servi son trois-quarts centre qui n’avait plus qu’à aplatir sont 17eme essai en équipe de France. Mais ce sont les Irlandais qui ont terminé le match sur une bonne note. Après un numéro d’équilibriste le long de la ligne après un service d’Hugo Keenan, Jacob Stockdale n’avait plus d’opposition pour aplatir un troisième et dernier essai pour l’Irlande. Le XV de France s’impose avec le bonus offensif (35-27) mais c’est bien l’Angleterre, vice-championne du monde, qui remporte le Tournoi des 6 Nations pour la troisième fois en cinq ans. Seule petite consolation pour les Bleus, il dépasseront l’Irlande au classement mondial pour reprendre la quatrième place dans la hiérarchie.

Toute l’actu Rugby


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page