People

Guy Carlier : Son obésité morbide l’a éloigné de son fils Carlito, “je m’en veux”


L’obésité morbide de Guy Carlier et son addiction à la nourriture ont tristement détruit sa santé, mais surtout sa vie de famille. Invité de l’émission L’Instant de Luxe sur Non Stop People, le 27 octobre 2020, le chroniqueur a évoqué sa relation difficile, quasiment inexistante, avec son fils, Raphaël. Plus connu sous le nom de Carlito, il est devenu avec son acolyte McFly l’un des youtubeurs les plus connus de France. Un succès qu’il ne doit en rien à son paternel.

“Je suis très gêné, parce que j’ai pour règle de ne jamais parler de lui”, explique d’emblée Guy Carlier, qui n’a jamais joué de ses contacts pour faire avancer la carrière de son fils, sauf “une fois à entrer au Mouv’ parce qu’il faisait de la musique“, à ses débuts.

“Tout le reste, il s’est démerdé, il l’a fait tout seul, c’est son truc, son talent, et je m’en veux… Bon je ne vais pas revenir sur mon problème de poids, mais quand vous avez une addiction comme ça, bah vous détruisez tout ce que vous avez autour de vous. C’est-à-dire, vous avez beau aimer les gens, vous avez beau leur donner de l’amour – et il n’y a pas de doute là-dessus – vous mentez, vous vous cachez, vous vous isolez, donc vous abandonnez d’une certaine façon la structure familiale. J’ai cette culpabilité-là que j’essaye de compenser avec Antoine, le dernier, avec lequel je suis en fusion, mais les deux grands, c’est difficile”, a déploré Guy Carlier, toujours sur Non Stop People.

“Je regrette de ne pas l’avoir construit”

Quelques fois, Carlito évoque sa relation avec son paternel dans ses vidéos. Souvent au détour de l’humour, on comprend qu’il s’est construit avec sa maman, et que le climat serait toujours glacé avec son papa.Je regrette de ne pas l’avoir construit. Il insiste sur l’importance qu’a eu sa mère dans son enfance et je suis absent, parce que j’étais absent (…) Ça ne me blesse pas de sa part, ça me blesse parce que c’était la réalité“, a reconnu Guy Carlier.

Dans une interview à Voici, Carlito évoquait son enfance avec Guy Carlier comme papa. “Quand j’étais gamin, il pesait 250 kilos. Ce n’est même pas concevable pour le cerveau humain. L’obésité morbide, c’est terrible, ça m’a marqué. J’avais peur pour lui, à tout moment, son coeur, ses genoux, tout pouvait lâcher. Je lui en voulais un peu de ne pas réagir. Mais c’est une vraie maladie, ce n’est pas juste une question de volonté, ce n’est pas si simple“, déplorait Carlito.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page