Sports

Le Real revient de nulle part !

Mené 2-0 après un doublé de Marcus Thuram, le Real Madrid a réussi à accrocher le match nul sur la pelouse de Mönchengladbach (2-2). Les Merengues ont évité de peu une deuxième défaite de suite en Ligue des champions.

Ce n’est qu’un petit point, mais il vaut cher pour le Real Madrid. En marquant deux fois en fin de rencontre, les Merengues ont évité une défaite qui se profilait à Mönchengladbach (2-2), et qui aurait replongé l’équipe de Zinedine Zidane dans la crise, trois jours seulement après la victoire à Barcelone (1-3).

Zidane avait pourtant choisi la continuité en faisant confiance aux vainqueurs du Clasico, avec notamment le trio Benzema-Asensio-Vinicius en attaque. Cela a permis au Real de réussir un début de match plaisant, avec des opportunités pour Benzema (16e), Vinicius (17e) ou encore Toni Kroos (26e). Mais tout a basculé sur une action, sur une succession d’erreurs individuelles (Kroos, Ramos, Varane…), qui a offert un contre victorieux au Borussia. Servi par Alassane Pléa, Marcus Thuram a trouvé la lucarne de Thibaut Courtois (1-0, 33e), pour ouvrir le score totalement contre le cours du jeu (1 tir et 35% de possession de balle en première période pour M’Gladbach).

Le 3-0 était proche

Ce but a déstabilisé le Real, qui n’était pas très loin de sombrer totalement en début de seconde période. Après le doublé de Thuram, qui n’avait encore jamais marqué en Ligue des champions, et qui a repris une frappe repoussée de Plea (2-0, 59e), Mönchengladbach aurait pu tuer le match, par Plea (61e), ou son capitaine Lars Stindl (66e). Le Real subissait les contres allemands, comme dans un remake du match face au Shakhtar la semaine passée, qui avait placé Zidane sur la sellette avant le Clasico.

Mais la Maison Blanche a donc réussi à se réveiller. Grâce à ses anciens, notamment. Après les entrées de Luka Modric et Eden Hazard (71e), une première réaction a eu lieu, avec une belle occasion pour le Belge, servi par Benzema (74e). Et ce sont donc les vieux soldats de « Zizou » qui sont venus sauver la patrie madrilène, avec un but de Benzema, sur une remise de Casemiro (2-1, 87e), et l’égalisation de Casemiro, servi par un Sergio Ramos qui a fini la rencontre dans la surface adverse (2-2, 90e+3).

Avec ce point, le Real Madrid évite le zéro pointé après deux journées, qui l’aurait mis dans une situation très critique avant la double confrontation contre l’Inter Milan. Cette réaction tardive montre au moins qu’il reste un semblant d’âme dans son équipe, et d’élan au tour de Zidane. Pour ce soir, cela sauve les apparences. Mais l’euphorie de la victoire dans le Clasico a vite disparu.

Lire aussi:
Ligue des champions: Le groupe du Real
OM, c’est la honte !
Le Barça en Super League, la bombe de Bartomeu

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page