Sports

Le onze de City contre l’OM (avec des surprises)

Les compos de la rencontre entre l’OM et Manchester City sont officielles.

A une heure du coup d’envoi de cette rencontre de la 2e journée de Ligue des champions qui se disputera au Stade Vélodrome, les deux entraîneurs ont communiqué leur onze de départ. Comme annoncé par RMC dans l’après-midi, André Villas-Boas a opté pour un 5-3-2 en se privant de Dario Benedetto et Dimitri Payet au coup d’envoi, pour lancer Nemanja Radonjic aux côtés de Florian Thauvin.

Bernardo Silva et Mahrez sur le banc

Pep Guardiola, de son côté, a fait quelques choix forts, puisqu’Eric Garcia, Joao Cancelo, Bernardo Silva et Riyad Mahrez sont envoyés sur le banc par rapport aux deux derniers matches des Citizens contre Porto (1-3) et West Ham (1-1). Aymeric Laporte, Oleksandr Zinchenko et Kevin De Bruyne, blessés ces dernières semaines, sont de retour dans le onze.

Dans le secteur offensif, en l’absence de Sergio Agüero en plus de celle de Gabriel Jesus, c’est donc Raheem Sterling qui évoluera aux avant-postes du 4-3-3. Ferran Torres et Phil Foden sont alignés sur les côtés aux dépens de Mahrez.

Lire aussi:
C’est terrible pour Payet !
Villas-Boas explique le génie de Guardiola
Thauvin, la mauvaise nouvelle se confirme

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/9

    Le 3-1-4-2 contre Porto

    Face à une équipe repliée, comme Porto la semaine dernière, City va se déployer en 3-1-4-2 en phase offensive. Les 3 défenseurs (Walker, Dias et Garcia) ainsi que le numéro 6 (Rodrigo) forment la base pour relancer. Bernardo Silva et Gundogan sont dans leur demi-espace respectif, dans le dos du milieu adverse, Mahrez et Cancelo sont les ailiers et Sterling est dans l’axe avec Agüero.

  • 2/9

    Le 3-1-4-2 contre West Ham

    Contre les Hammers, les Citizens sont alors menés au score et, en attaque placée, on voit le même dispositif que contre Porto, avec cette base en 3+1 à la relance, les deux milieux relayeurs qui se placent dans le dos du milieu adverse (Bernardo Silva et Gundogan sont entourés), les deux ailiers (Mahrez et Cancelo), ainsi que Sterling en électron libre derrière Agüero.

  • 3/9

    Joao Cancelo ne déborde pas

    Replacé à gauche en l’absence de Mendy, le latéral portugais (le joueur entouré) déborde rarement sur cette aile. Quand il est sollicité dans ce couloir, il préfère repiquer sur son pied droit pour trouver des coéquipiers.

  • 4/9

    Cancelo se recentre en attaque placée

    Quand le jeu passe à droite, le latéral portugais (le joueur entouré) se recentre pour devenir une solution de passe courte à Rodri et aux défenseurs centraux.

  • 5/9

    Cancelo axial, Gundogan à gauche

    Avec Guardiola, en attaque placée, les joueurs offensifs doivent tous occuper l’un des couloirs (les deux couloirs extérieurs, les deux demi-espaces, le couloir plein axe). Cancelo se recentrant, Sterling reste rarement sur l’aile gauche puisqu’il vient en soutien du Kun et, sur cette action, c’est même Gundogan (le joueur entouré) qui occupe le côté gauche. Il n’est pas plus un ailier de débordement que Cancelo…

  • 6/9

    Walker prend son couloir droit

    S’il est un latéral droit de formation, Kyle Walker ne déborde jamais habituellement. En phase offensive, il devient défenseur central droit d’une charnière à 3 et c’est Riyad Mahrez qui percute seul dans le couloir droit. Contre West Ham, Walker (le joueur entouré) tente quand même sa chance avec un débordement sur la droite avec Mahrez à ses côtés. Cela fait doublon, alors que l’idée de Guardiola est justement d’avoir une occupation des espaces la plus optimale…

  • 7/9

    Bernardo Silva introuvable entre les lignes

    Quand City est installé dans le camp adverse, le décalage est souvent fait lorsqu’un des deux milieux relayeurs est trouvé entre la défense et le milieu adverse. Si l’intelligence de jeu de Kevin De Bruyne est décisive, le timing de Bernardo Silva (le joueur entouré), lorsqu’il demande le ballon derrière les milieux adverses, n’est pas le plus optimal. Sur cette action, Walker va décider de ne pas lui glisser la balle…

  • 8/9

    Sterling (enfin) lancé dans le dos de la défense

    Ces dernières années, City se procure beaucoup d’occasions en lançant un joueur dans le dos de la défense adverse dans l’un des deux demi-espaces. Contre West Ham, il faut attendre la 41e minute pour voir Sterling (le joueur entouré) lancé dans le demi-espace gauche dans la surface.

  • 9/9

    Mahrez lancé dans le demi-espace droit

    Contre Porto, il a également fallu attendre la fin de la première période pour voir un joueur envoyé dans le dos de la défense adverse dans un des deux demi-espaces. En l’occurrence, c’est Mahrez (le joueur entouré) qui est lancé dans le demi-espace droit. Sur cette partie du terrain, De Bruyne excelle fait aussi des dégâts, souvent en étant lancé par Mahrez.





Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page