Sports

La réaction de champion du Real

Après deux défaites de rang, le Real Madrid a retrouvé goût à la victoire ce samedi en sortant vainqueur du Clasico contre Barcelone au Camp Nou (1-3).

Le Real Madrid était en crise avant le Clasico de ce samedi à Barcelone comptant pour la 7e journée de Liga. Samedi dernier les Merengues avaient concédé une défaite à domicile aussi surprenante que déstabilisante face au promu Cadix (0-1). Celle-ci a entraîné mercredi en Ligue des champions une nouvelle déconvenue contre le Shakhtar Donetsk (2-3) embrasant la Maison Blanche. Et donc automatiquement, projetant l’entraîneur Zinedine Zidane dans une position très inconfortable.

Face au Barça, le technicien français a récupéré son capitaine Sergio Ramos en défense centrale et a relancé Karim Benzema en attaque. Bonne pioche. D’une ouverture splendide, « KB9 » a fait briller Federico Valverde pour une ouverture du score prématurée (0-1, 5e). Trois minutes plus tard, Ansu Fati égalise d’un plat du pied à bout portant (1-1, 8e). Et voilà comment lancer un Clasico que tout le monde voyait à la baisse en raison des formes décevantes des deux grands d’Espagne. Pour la petite anecdote, Ansu Fati est encore rentré un peu plus dans l’histoire en devenant le plus jeune buteur des Clasicos à 17 ans et 358 jours. Il efface des tablettes Raul.

Une nouvelle polémique !

Rythmée et intense, cette rencontre est restée figée en grande partie à cause (ou grâce) aux gardiens de but, décisifs notamment face à Karim Benzema et Lionel Messi lors de la même minute (25e). Le match s’est finalement décanté en seconde période sur un fait de jeu qui fera probablement couler beaucoup d’encre… Un penalty réclamé et accordé généreusement à Sergio Ramos. Le capitaine madrilène s’est chargé de transformer la sentence pour faire pencher la balance du côté Real (1-2, 63e). Sa 100e réalisation sous la tunique merengue !

Incapables de renverser la vapeur, les Blaugranas ont plié dans les ultimes instants. Le Ballon d’Or 2018, Luka Modric assénant le coup de grâce, se jouant de plusieurs adversaires dans la surface (1-3, 90e). Malade, critiqué, le roi d’Espagne a réagi en champion au meilleur des moments et en reprenant sa suprématie au sommet de la Liga. Le Real s’est délestée de sa crise en Catalogne où elle agitera le Barça qui ne gagne plus depuis trois matches ! Les hommes de Ronald Koeman occupent une 10e place indigne de cette institution.

Lire aussi:

Barça-Real, le film du match

Le penalty généreux donné au Real (vidéo)

Zidane se sait en danger


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page