Auto-Moto

Essai Cupra Formentor TSI 310 ch (2020) : fort mentor


Nul besoin de chercher le Formentor dans les rangs de Seat, vous ne le trouverez pas, pour la bonne et simple raison qu’il n’y figure pas. En effet, ce modèle inédit a été développé exclusivement pour Cupra. Une première pour la jeune marque sportive née en début d’année 2018, dont la gamme était jusqu’à présent constituée de véhicules issus de Seat. Sans pour autant renier ses liens avec la maison-mère, Cupra profite de ce lancement pour affirmer son identité et définir sa trajectoire, axée elle-aussi sur des segments porteurs. Voilà pourquoi, son premier modèle dissocié de Seat est un SUV de gabarit moyen. Il y a deux ans, c’est déjà par un SUV, en l’occurrence l’Ateca, que Cupra avait été baptisée. On pourrait croire à un phénomène de répétition, mais il n’en est rien.

En y regardant de plus près, on se rend compte que le Formentor arbore un profil particulièrement athlétique. Un peu plus long que l’Ateca (+6 cm), le nouveau-né est aussi bien plus bas (-9 cm), avec une silhouette de coupé reposant sur des jantes de 19 pouces Black Cooper. La perception visuelle est confirmée, à l’ouverture de porte, par le ressenti corporel. Loin d’avoir l’impression de monter dans un SUV, le conducteur sent qu’il participe à l’abaissement du centre de gravité. A l’instar de la Leon, ce modèle inédit repose sur la toute récente plateforme MQB-Evo, autorisant notamment l’arrivée de l’hybride. On en ressent les bénéfices sur les premières portions d’attaque, où le Formentor est catapulté sur des rails quelque soit l’angle du virage. Par le biais du Cupra Drive Profile, il est possible de nuancer la régulation adaptative du châssis DCC (Dynamic Chassis Control) sur 15 graduations. A contrario, la remontée d’informations dans la direction est moins aboutie, générant un manque de sensations sur le train avant. Pour compenser en partie ce phénomène, il est intéressant de privilégier un réglage du siège au plus bas afin de faire corps avec l’engin.

Premier modèle spécifique à Cupra

Pour faire honneur à son statut de « première Cupra », le Formentor s’arme d’une artillerie culminant à 310 chevaux. C’est évidemment ce sommet de gamme que nous avons eu l’occasion de sabrer, sur les routes viticoles de la région Champagne. Assurément un bon cru, dans sa capacité à délivrer un maximum de pétillant de 2000 à quasiment 6000 tours. Sécurisé par sa transmission intégrale 4Drive, notre modèle d’essai donne le loisir de lâcher la cavalerie. Au gré d’une accélération franche, la boite DSG 7 empile sans sourciller les rapports. Le caractère plein de ce quatre-cylindres turbo est doublé d’une sonorité bien prononcée en mode Sport. Du coup, l’amplification artificielle générée par le passage du mode Cupra est à manier avec parcimonie sur de longues distances pour ne pas trop solliciter ses tympans. Le spectre auditif est agrémenté de larges vibrations, donnant lieu à ce puissant râle de tonalité grave. On pourrait le croire tout droit sorti de Jurassic Park ce « Formentaure ». Un animal véloce (4,9 s au 0-100 km/h) et qui ne manque pas de mordant au moment de solliciter son puissant système de freinage Brembo, via des étriers de couleur cuivre Black Cooper, la signature colorimétrique de la marque sportive ibérique.

Au sein de l’habitacle, on retrouve un environnement proche de celui d’une Seat, en ce qui concerne le tableau de bord, la console centrale et l’instrumentation numérique. Même si des matériaux plus exclusifs auraient été appréciés, le Formentor s’illustre par son écran tactile central de 12 pouces, le plus grand de la famille Cupra. Parmi les éléments spécifiques à la jeune marque sportive, figure notamment ce volant sport, livré de série et gratifié de boutons satellites issus de la compétition. Tout au long de notre parcours, le confort aura été au rendez-vous sur cette sellerie optionnelle Bleu Pétrole Mat en phase avec la teinte extérieure. A l’arrière, les passagers sont également bien lotis, en profitant d’un bon espace aux jambes et d’une connectivité assurée par deux ports USB-C, comme à l’avant. En matière de gabarit, de position de conduite et de sensations, ce SUV se rapproche d’une berline. Alors que lui apporte son statut de modèle surélevé ? Une plus grande aptitude à sortir des sentiers battus en enclenchant le mode tout-terrain (off road). Sur un terrain criblé de nids de poule, notre rythme reste étonnamment soutenu, au bénéfice d’un amortissement bien dosé.

En novembre à partir de 44 760 euros

Cette version de 310 ch est créditée d’une riche dotation en matière de systèmes de sécurité et de connectivité. Au lancement en novembre, elle est affichée à partir de 44 670 euros, hors options et malus, en sachant qu’une mouture plus puissante est en préparation. A mi-chemin entre généraliste et premium, le SUV sportif de Martorell n’a pas réellement de concurrence directe. Polyvalent dans son comportement, le Formentor l’est également dans la constitution de sa gamme de motorisations. A minima, il y en aura sept, dont deux hybrides rechargeables de 204 et 245 ch, épargnées par le malus. Et en 2021, Cupra accueillera son deuxième modèle n’ayant pas d’équivalence chez Seat, une compacte 100% électrique baptisée El-Born.

Essai Cupra Formentor TSI 310 ch (2020) : notre avis

Ce modèle inédit trouve bien sa place chez Cupra, entre la Leon et l’Ateca. Son look affuté et son tempérament sont gages de réussite sur un segment porteur.

On aime :

  • Silhouette athlétique
  • Agrément et moteur plein
  • Polyvalence berline/SUV

On aime moins :

  • Direction trop feutrée
  • Malus de cette version

Essai Cupra Formentor TSI 310 ch (2020) : la gamme et les prix

ACHETER

  • Cupra Formentor 2.0 TSI 310 ch DSG7 4Drive
  • Version essayée : 44 670 €
  • A partir de 44 670 €
  • Conso moyenne constructeur/durant l’essai (l/100 km) : 8,2-9,0 / 11,4
  • CO2 (g/km) / malus : 186-203 / 6039-13682 €
  • Puissance fiscale (CV) : 19
  • Pays de fabrication : Espagne
  • Gamme proposée : Essence de 150 à 310 ch, de NC € à 44 670 € ; Diesel en 150 ch ; Hybride rechargeable essence en 204 et 245 ch

Essai Cupra Formentor TSI 310 ch (2020) : fiche technique

CONDUIRE

  • Moteur : avant, transversal, 4-cylindres turbo essence, 16 soupapes, stop&start, 1 984 cm3
  • Transmission : intégrale, robotisée double embrayage 7 rapports
  • Puissance (ch à tr/min) : 310 à 5400
  • Couple (Nm à tr/min) : 400 à 2000
  • Poids (kg) : 1 644
  • Long.xlarg.xhaut. (m) : 4,45×1,84×1,51
  • Empattement (m) : 2,68
  • Réservoir (l) : 55
  • Vitesse maxi (km/h) : 250
  • 0 à 100 km/h (s) : 4,9
  • Pneus de série AV-AR : 245/40 R19
  • Pneus de l’essai : Bridgestone

VIVRE

  • Largeur coudes AV/AR (cm) : 146/142
  • Espace jambes AR (cm) : 77
  • Coffre à 5 (l) : 420

OPTIONS CONSEILLÉES

  • Freinage Brembo : 2 250 €
  • Sièges Baquets en cuir Bleu Pétrole : 1 500 €
  • Toit ouvrant panoramique : 1 300 €
  • Sièges AV et volant chauffants : 395 €
  • Jantes alliage 19’’ Black Cooper : 300 €

PRINCIPALE CONCURRENTE

  • Jaguar E-Pace 2.0P 300 ch S AWD, à partir de 53 750 €

Nos actus Cupra :

Gamme Cupra : quels sont les modèles de la jeune marque sportive ?

Essai Cupra Ateca restylé (2020) : porté à ébullition

Cupra Formentor (2020) : découvrez le SUV sportif en VIDEO


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page