Crypto

L’exchange BitMex va désormais vérifier l’identité de ses clients

Attaqué par les autorités américaines pour ses activités de trading, la crypto-bourse donne désormais jusqu’à novembre à ses clients pour s’identifier (KYC). BitMEX espère ainsi freiner la fuite de Bitcoin de sa plateforme.

Les déboires de BitMEX et OKEx devraient encore renforcer la domination des principaux exchanges du marché, et notamment Binance. Pour tenter d’inverser la tendance, la crypto-bourse BitMEX choisit d’accélérer sa mise en conformité.

Le spécialiste du trading de dérivés Bitcoin est sous la pression des Etats-Unis. Le régulateur en charge des commodities, la CFTC, l’accuse d’échapper à la régulation et de violer la législation sur le blanchiment d’argent.

Plus de retrait après le 4 décembre sans vérification

En conséquence, BitMEX veut désormais avancer au pas de charge sur la régulation. L’exchange va ainsi s’assurer de l’identité des utilisateurs de ses services. Cette procédure de contrôle renforcée devait entrer en vigueur en février 2021.

Ce sera finalement le mois prochain, le 5 novembre précisément. Auprès de CoinDesk, un cadre de BitMEX assure que l’exchange travaille à ce projet depuis « plus d’un an ». Et le service y aurait consacré « une quantité considérable de ressources ».

L’objectif est simple : donner des gages aux autorités américaines et ainsi rassurer ses clients. Les poursuites judiciaires aux Etats-Unis menacent directement sa pérennité et inquiètent les utilisateurs de la crypto-bourse.

En conséquence, près de 30 % de son solde de bitcoin ont été retirés par les clients. Pour se mettre en conformité, BitMEX exige de tous les traders et de leurs affiliés de se soumettre à la procédure de vérification d’identité.

Les fonds ne seront plus accessible sans KYC

Cette obligation s’imposera à ces acteurs à partir du 5 novembre comme préalable à toute augmentation ou ouverture de nouvelles positions. En outre, d’ici le 4 décembre, tous les comptes devront être vérifiés pour réaliser un retrait auprès de l’exchange.

Au-delà de cette échéance, BitMEX examinera les positions ouvertes restantes sur les comptes non encore vérifiés. En clair, l’argent ne sera plus accessible à leurs titulaires avant vérification. Les fonds seront recouvrables et éligibles à des retraits uniquement après validation de cette procédure.

Le porte-parole de l’exchange précise qu’aujourd’hui « plus de 50% du volume actuel de trading » de BitMEX émanent de comptes vérifiés, soit plusieurs dizaines de milliers de comptes. Ce sont donc encore plus de 40% de ces comptes qui échappent au KYC.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page